ESPAÑOL                        PORTUGUÊS                       ENGLISH

BIBLE EN LIGNE       

BIBLE EN LIGNE (Comparaison de traductions en Français)       

BIBLE EN LIGNE (Plusieurs langues proposées)

Menu thématique d’articles bibliques

La sainte souveraineté de Jéhovah Dieu 

VIDÉO DE LA VISION DU PROPHÈTE ÉZÉCHIEL DU CHAR CÉLESTE

Ézéchiel chapitre 1 

(Lecture en Anglais)

(CLIQUEZ SUR LE LIEN, S’IL VOUS PLAIT, POUR VOIR LA VIDÉO) 

"Quant à la ressemblance de leurs faces, elles avaient, toutes les quatre, une face d’homme avec une face de lion à droite, et elles avaient, toutes les quatre, une face de taureau à gauche ; elles avaient aussi, toutes les quatre, une face d’aigle"

(Ezéchiel 1 :10)

La créature à quatre faces et

les quatre faces des quatre créatures

Le contexte de cette vision est la description de la présence de Dieu, entouré de quatre créatures avec quatre faces. Pour comprendre précisément le symbolisme des quatre faces, il faut connaitre le rôle des quatre créatures. Selon, une vision parallèle en Esaïe chapitre 6:1-4, où le prophète voit la présence de Jéhovah, où se trouvent quatre séraphins qui proclament sa sainteté: "Saint, saint, saint est Jéhovah des armées. La plénitude de toute la terre est sa gloire" (Esaïe 6:3). En Révélation chapitre 4:8, il est aussi question de ces quatre créatures qui proclament la sainteté de Jéhovah : "Et elles n’ont pas de repos jour et nuit tandis qu’elles disent : “Saint, saint, saint est Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant, qui était et qui est et qui vient" (Révélation 4:8). Néanmoins, à la différence de la vision d’Ezéchiel, elles ont chacune quatre faces différentes, la Révélation mentionne que ces quatre créatures ont chacune une face différente : "Et la première créature vivante est semblable à un lion, et la deuxième créature vivante est semblable à un jeune taureau, et la troisième créature vivante a une face pareille à celle d’un homme, et la quatrième créature vivante est semblable à un aigle en train de voler" (Révélation 4:7). Pourquoi les descriptions sont différentes ?

Les descriptions sont anthropomorphiques, c’est-à-dire que l’on décrit ces créatures spirituelles avec des caractéristiques soit humaines ou animales. Par exemple, en Révélation (4:7,8), en Esaïe (6:2), il est écrit qu’elles ont 6 ailes, pour nous faire comprendre qu’elles ont la capacité de se déplacer à une vitesse extrêmement rapide (Psaumes 104:3 "les ailes du vent"). Il est intéressant de noter qu'en Ezéchiel (1:6), ces mêmes créatures spirituelles sont décrites avec seulement deux paires d’ailes, ce qui démontre bien qu’il s’agit d’une description anthropomorphique de capacité à se déplacer extrêmement rapidement (soit par quatre ailes ou six ailes).  Il est écrit qu’elles sont plein d’yeux pour expliquer que leur acuité visuelle constante est de 360 degrés, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun angle sous lequel elles ne pourraient pas voir.

Que représentent symboliquement les quatre faces ? Le point central de compréhension se trouve dans ce qu’elles disent sans cesse : "Saint, saint, saint est Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant" (Révélation 4:8 ; Esaïe 6:3). Les quatre faces représentent quatre moyens que Jéhovah utilise pour maintenir la sainteté dans toute sa création, visible et invisible. Elles représentent les quatre façons dont Jéhovah Dieu exerce sa souveraineté ayant pour point central sa Sainteté.

La face d’homme représente l’exercice de la souveraineté de Jéhovah, par l’amour qui désire racheter le genre humain de la loi du péché qui mène à la mort: "Car le salaire que paie le péché, c’est la mort, mais le don que Dieu donne, c’est la vie éternelle par Christ Jésus notre Seigneur" (Romains 6:23). Dieu désire donner la vie, en vertu de son amour. Jésus-Christ a résumé le sens de la Loi donnée à Israël par Moïse, de la manière suivante: "Vous avez laissé les points les plus importants de la Loi, à savoir la justice et la miséricorde et la fidélité" (Matthieu 23:23).

La face de lion représente l’exercice de la souveraineté de Jéhovah, par la royauté, la gloire, la prestance et la beauté. Le règne du roi Salomon a montré ce symbolisme de la majesté de la royauté de Jéhovah, dont il était le représentant: "Le roi fit encore un grand trône d’ivoire et le recouvrit d’or affiné. Il y avait six marches au trône, et le trône avait, derrière, un dais [qui était] rond ; il y avait des accoudoirs de ce côté-ci et de ce côté-là à l’endroit du siège, et deux lions se tenaient à côté des accoudoirs.  Et il y avait douze lions qui se tenaient là sur les six marches, de ce côté-ci et de ce côté-là. Aucun autre royaume n’avait [un trône] fait de la sorte" (1 Rois 10:18-20).

La face de taureau représente l’exercice de la souveraineté de Jéhovah par la puissance et la guerre pour supprimer toute rivalité à sa domination: "Oui, Jéhovah sortira et fera la guerre contre ces nations comme au jour où il fait la guerre, au jour du combat" (Zacharie 14:3).

La face d’aigle représente l’exercice de la souveraineté de Jéhovah par la sagesse et l’acuité visuelle pour anticiper et prévoir l’avenir: "Et quant aux quatre créatures vivantes, chacune d’elles, pour sa part, a six ailes ; tout autour et par-dessous, elles sont pleines d’yeux" (Apocalypse 4:8).

La face d'homme

Selon la Bible, l’homme est spirituel, car il a été créé à l’image de Dieu, comme les anges dans les cieux (le mot "homme" dans la plupart des cas, s’applique tant à l’homme qu’à la femme). Dans le livre de la Révélation, Jésus-Christ glorifié s’adresse à sept anges, chacun responsable d’une de sept congrégations. Ils sont manifestement des hommes ou messagers, car il leur reproche parfois des défauts parfois très graves, non-imputables à des anges célestes (Révélation 2 et 3). En Malachie 2:7, les prêtres ou enseignants de la nation d’Israël avaient le statut d’anges ou messagers : "Car ce sont les lèvres du prêtre qui doivent garder la connaissance, et c’est la loi qu’on doit chercher de sa bouche ; car il est le messager de Jéhovah des armées". Le mot "messager" fait référence au mot "ange".

En Hébreux 2:5-9, l’apôtre Paul écrit que Dieu a créé l’homme quelque peu inférieur aux anges : "Car ce n’est pas à des anges qu’il a soumis la terre habitée à venir dont nous parlons. Mais un certain témoin en a donné la preuve quelque part, en disant : “ Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, ou le fils de l’homme pour que tu t’occupes de lui ? Tu l’as abaissé quelque peu au-dessous des anges ; de gloire et d’honneur tu l’as couronné, et tu l’as établi sur les œuvres de tes mains. Tu as soumis toutes choses sous ses pieds. ” Car du fait qu’il lui a soumis toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui soit soumis. Or, maintenant, nous ne voyons pas encore que toutes choses lui soient soumises ; mais nous voyons Jésus, qui a été abaissé quelque peu au-dessous des anges, couronné de gloire et d’honneur pour avoir souffert la mort, afin que par la faveur imméritée de Dieu il goûte la mort pour tout homme". Dans ce texte, montre que ce qui s’applique à l’homme, pendant un temps s’est appliqué à Jésus-Christ, qui en tant qu’humain a été "abaissé quelque peu au-dessous des anges".

Par conséquent, compte tenu de ces textes bibliques, l’homme est à l’origine fondamentalement spirituel, et il n’est pas un "animal social". L’homme peut nouer des relations étroites avec son Créateur, il a la capacité de manifester la foi en des réalités invisibles : "La foi est l’attente assurée de choses qu’on espère, la démonstration évidente de réalités que pourtant on ne voit pas. C’est par le moyen de cette foi-là, en effet, qu’il a été rendu témoignage aux hommes d’autrefois. Par la foi, nous comprenons que les systèmes de choses ont été mis en ordre par la parole de Dieu, de sorte que ce qu’on voit est venu de choses qui ne paraissent pas" (Hébreux 11:1-3). Il a une capacité de compréhension des choses abstraites, comme le temps : "Toute chose, il l’a faite belle en son temps. Même les temps indéfinis, il les a mis dans leur cœur, pour que les humains ne découvrent jamais l’œuvre que le vrai Dieu a faite du début à la fin" (Ecclésiastes 3 :11). Cette faculté intellectuelle lui permet de se retourner dans le passé, de vivre le présent et se projeter dans le futur. Cette capacité mentale donnée par Dieu, qui va de la déduction à l’induction, lui a permis de découvrir des lois mathématiques qui sont à la base de la chimie, la biologie, de la physique, de l’astronomie et de nombreuses autres applications scientifiques et techniques… Il a la capacité d’apprécier ce qui est beau dans la création, et il est en mesure de reproduire cette beauté d’une manière artistique, avec le prisme de sa propre sensibilité…

Ces capacités à la fois spirituelles et intellectuelles, font de l’homme un être à part, qui ne fait pas partie du règne animal, mais en est l’administrateur. Selon Genèse 1:26-28, répété dans ce qu’a écrit l’apôtre Paul en Hébreux 2 :5-9, à l’origine Dieu a créé l’homme pour l’établir sur l’œuvre de ses mains.

Dans la symbolique générale biblique, le visage de l’homme représente la qualité principale de Dieu : l’amour (Genèse 1:26-28; Ezéchiel 1:5 ; Révélation 4:7 ; 1 Jean 4:8,16). C’est ce qui fait qu’à la différence des autres faces (telles que le lion, le taureau et l’aigle), l’homme n’est pas un animal, car il a une spiritualité, et peut avoir une relation étroite avec Dieu, basée sur l'amour et la confiance (la foi). Comme l’a écrit, l’apôtre Paul, sous inspiration, l’homme dépourvu de cette spiritualité, devient un homme-animal, tandis que celui qui a une relation spirituelle avec Dieu, est un homme spirituel, dépourvu de toute animalité (1 Corinthiens 2:14-16 "l’homme physique" = homme animal sans spiritualité l’opposé de "l’homme spirituel"). La face d’homme représente que Dieu est : l’amour : "Dieu est amour".

La face de lion

Le lion, par sa fourrure abondante en forme de couronne autour de sa face, symbolise dans la Bible, la souveraineté royale de Jéhovah (Ezéchiel 1 :10 ; Révélation 4 :7). La tribu de Juda, d’où viendrait le représentant royal de la souveraineté de Jéhovah, son Fils Jésus-Christ a été qualifié de lionceau ou lion : "C’est un lionceau, Juda ! Oui, de la proie tu remonteras, mon fils. Il s’est courbé, il s’est étendu comme un lion et, comme un lion, qui ose le faire lever ? Le sceptre ne s’écartera pas de Juda, ni le bâton de commandant d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne Shilo ; et à lui appartiendra l’obéissance des peuples" (Genèse 49:9,10).

Le roi Salomon avait bien compris le symbolisme du lion représentant la royauté de Jéhovah (2 Chroniques 9 :17-19 "deux lions se tenaient à côté des accoudoirs" (du trône), "Et il y avait douze lions qui se tenaient là sur les six marches" (donnant accès au trône royal)).

La face de taureau

Elle correspond à la face de chérubin. En Ezéchiel (1:10), ces quatre créatures avec quatre faces, sont désignées par celle d’un homme, d’un lion, d’un taureau et d’un aigle. Tandis qu’en Ezéchiel 10:14, la face de taureau est désignée par celle d’un chérubin. Quelle est la fonction d’un chérubin ? La première mention des chérubins est en Genèse (Bible) : "Ainsi il chassa l’homme et posta à l’est du jardin d’Éden les chérubins et la lame flamboyante d’une épée qui tournoyait sans arrêt pour garder le chemin de l’arbre de vie" (Genèse 3 :24). Nous comprenons que les chérubins sont des gardiens puissants munis d’une épée. Si le lion est la représentation de la souveraineté royale de Jéhovah, le taureau est une expression de sa souveraineté par sa force et sa toute-puissance. Jéhovah Dieu, si nécessaire impose sa souveraineté par la guerre, l’épée du chérubin, ou la puissance terrible et les cornes du taureau.

Les cornes sont les symboles de l'expression de la souveraineté de Jéhovah Dieu, par la puissance et le combat, symbolisées par la grande puissance du taureau. Les faits que deux chérubins se trouvaient sur l’arche de l’alliance démontrent qu'ils sont les gardiens de la sainteté de Jéhovah, par le combat ou la guerre (le cas échéant) (Exode 25 :17-22). Le fait que l’autel de Jéhovah, d’où été sacrifiés les animaux avait quatre cornes, une pour chaque angle, démontre que les cornes du taureau symbolisent aussi le maintien de la sainteté des créatures de Jéhovah, par la force ou la guerre (le cas échéant). Cela démontre aussi que l'adoration à Jéhovah est étroitement liée à la reconnaissance de sa souveraineté (Lévitique 4:7,18). Il est donc logique de penser, que le taureau, dans le cadre des sacrifices, qu'ils soient propitiatoires ou d’holocaustes, est la représentation de l’être humain juste et pure devant Dieu (Exode 29 :11).

La face d'aigle

Cet animal symbolise l’acuité visuelle : "De là il doit chercher sa nourriture, ses yeux regardent sans relâche dans le lointain" (Job 39:29). La capacité à se déplacer rapidement et à habiter dans des lieux inaccessibles (ou difficilement accessibles) pour l’homme : "Ou est-ce sur ton ordre que l’aigle s’élève et qu’il bâtit son nid tout en haut, qu’il réside sur un rocher et passe la nuit sur une dent de rocher et un lieu inaccessible ?" (Job 39 :27-28).

Ces deux capacités exceptionnelles des quatre créatures spirituelles auprès de Dieu symbolisées par la face d’aigle (acuité visuelle et rapidité de déplacement), sont décrites simplement par leurs paires d’ailes et le fait qu’elles soient recouvertes d’yeux : "Et quant aux quatre créatures vivantes, chacune d’elles, pour sa part, a six ailes ; tout autour et par-dessous, elles sont pleines d’yeux" (Révélation 4:8). D’ailleurs ces deux capacités exceptionnelles d’acuité visuelle et de déplacement rapide sont attribuées à l’ensemble de la famille céleste, dans la description générale du char de Jéhovah, de la vision d’Ezéchiel. Ce char a des "roues", dont une sur terre. Ces roues ont une capacité de déplacement extrêmement rapide et sur tous les angles avec la capacité de s’élever. Ajoutés à ces roues, des yeux, qui représentent une acuité visuelle hors norme:

"Tandis que je voyais les créatures vivantes, eh bien, voici qu’il y avait une roue sur la terre, à côté des créatures vivantes, près des quatre faces de chacune. Quant à l’aspect des roues et à leur structure, c’était comme l’éclat de la chrysolithe ; et elles avaient, toutes les quatre, une même ressemblance. Leur aspect et leur structure étaient comme lorsqu’une roue se trouvait au milieu d’une roue. Quand elles allaient, elles allaient sur leurs quatre côtés respectifs. Elles ne viraient pas lorsqu’elles allaient. Quant à leurs jantes, elles avaient une telle hauteur qu’elles faisaient peur ; et leurs jantes étaient pleines d’yeux [qui se trouvaient] autour de toutes les quatre. Et quand les créatures vivantes allaient, les roues allaient à côté d’elles, et quand les créatures vivantes s’élevaient de dessus la terre, les roues s’élevaient [aussi]. Là où l’esprit était disposé à aller, elles allaient, l’esprit [étant disposé] à aller là ; et les roues s’élevaient tout près d’elles, car l’esprit de la créature vivante était dans les roues. Quand elles allaient, celles-ci allaient, et quand elles s’arrêtaient, celles-ci s’arrêtaient ; et quand elles s’élevaient de dessus la terre, les roues s’élevaient tout près d’elles, car l’esprit de la créature vivante était dans les roues" (Ezéchiel 1 :15-21).

Ces quatre créatures spirituelles avec quatre faces, représentent l’expression de la sainte souveraineté de Jéhovah, basée sur quatre qualités fondamentales, l’amour (la face d’homme), l’autorité royale (la face de lion), la toute-puissance de sa souveraineté (par le taureau) et la capacité d’anticipation et d’action, n’importe où et n’importe quand (l’aigle (le char céleste vu par le prophète Ezéchiel)). Cependant, la plus grande de ces qualités est l’amour : "Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour demeure en union avec Dieu et Dieu demeure en union avec lui" (1 Jean 4 :8,16). 

MENU PRINCIPAL