ENGLISH                                       ESPAÑOL                                           PORTUGUÊS

BIBLE EN LIGNE        

BIBLE EN LIGNE (Comparaison de traductions en Français)       

BIBLE EN LIGNE (Plusieurs langues proposées)

LA GRANDE FOULE QUI VIENT DE LA GRANDE TRIBULATION

Le livre de l’Apocalypse présente la vision d’une Grande Foule de toutes les nations qui SURVIT à la GRANDE TRIBULATION :

"Après ces choses j’ai vu, et regardez ! une grande foule que personne ne pouvait compter, de toutes nations et tribus et peuples et langues, se tenant debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de longues robes blanches ; et il y avait des palmes dans leurs mains. Et sans cesse ils crient d’une voix forte, disant : “ Le salut, [nous le devons] à notre Dieu, qui est assis sur le trône, et à l’Agneau. ” Et tous les anges se tenaient debout autour du trône et des anciens et des quatre créatures vivantes, et ils sont tombés sur leur face devant le trône et ont adoré Dieu, disant : “ Amen ! La bénédiction, et la gloire, et la sagesse, et l’action de grâces, et l’honneur, et la puissance, et la force [soient] à notre Dieu à tout jamais. Amen. ” Alors l’un des anciens m’a dit : “ Ceux-ci qui sont vêtus de longues robes blanches, qui sont-ils et d’où sont-ils venus ? ” Et aussitôt je lui ai dit : “ Mon seigneur, c’est toi qui le sais. ” Et il m’a dit : “ Ceux-ci, ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation, et ils ont lavé leurs longues robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. Voilà pourquoi ils sont devant le trône de Dieu ; et ils lui offrent un service sacré jour et nuit dans son temple ; et Celui qui est assis sur le trône étendra sur eux sa tente. Ils n’auront plus faim, et ils n’auront plus soif, et le soleil ne les accablera pas, ni aucune chaleur brûlante, parce que l’Agneau, qui est au milieu du trône, les fera paître et les guidera vers des sources d’eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux" (Révélation 7:9-17).

La troisième partie de l’humanité survivra à la grande tribulation

"Oui, il arrivera dans tout le pays ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ [que] deux parties y seront retranchées [et] expireront ; quant à la troisième [partie], elle y sera laissée. Oui, je ferai passer cette troisième [partie] par le feu ; et vraiment je les affinerai comme on affine l’argent, je les examinerai comme on examine l’or. Elle, elle invoquera mon nom, et moi, je ne manquerai pas de lui répondre. Oui, je dirai : ‘ C’est mon peuple ’, et elle, elle dira : ‘ Jéhovah est mon Dieu.’ "

(Zacharie 13:8,9)

Le mot traduit de l’hébreu "haarèts", traduit par "pays", selon le contexte peut prendre le sens de "terre" ou planète terre, et c’est le cas dans le cadre de cette prophétie sur la grande tribulation mondiale (Zacharie 1:10,11 ; 5:3 ; 6:7 ; 12:3 ; 14:9,17). Dans cette déclaration, Dieu divise l’humanité en trois "parties" (H6310 Strong’s Concordance: “פֶּה” (peh)). Dans un premier temps, on pourrait penser qu’il s’agirait de "trois parties" égales, soit trois "tiers" (H7992 Strong’s Concordance “שְׁלִישִׁי” (sheliyshiy)). Dans le texte hébreu, il est bien question de deux premières parties (peh) et de la troisième (sheliyshiy), selon le contexte de cette phrase, troisième "partie". Ce qui veut dire que ces trois parties de l’humanité ne sont pas nécessairement de la même quantité d’humains. Pour le savoir à quoi correspondent ces trois "parties" de l’humanité, il faut s’intéresser à la célébration dramatique du Jour des Propitiations, le 10 Ethanim (Tishri).

Même si la prophétie de Zacharie ne fait pas directement le rapprochement entre le "Jour de Jéhovah" et le "Jour des Propitiations", elle le fait de façon énigmatique ou cryptée. Un texte de Zacharie concernant la prophétie sur le Germe, montre que Jéhovah ôtera faute du pays en un seul jour (Zacharie 3:8,9 ; 14:7). Quand Jéhovah ôtait-il la faute, dans le pays d’Israël ? Le Jour des Propitiations, le 10 Ethanim (Tishri) (Lévitique 16). Ce jour était une célébration de la Sainteté de Jéhovah : "En ce jour-là il y aura sur les clochettes du cheval : ‘ La sainteté appartient à Jéhovah ! ’" (Zacharie 14:20 comparer avec Exode 28:36,37 et Lévitique 16:4 "Le turban" où était écrit "La sainteté appartient Jéhovah"). Par conséquent, les "trois parties" en question font allusion aux trois animaux utilisés dans la première phase des sacrifices propitiatoires qui font allusion aux trois "parties de l’humanité".

Pour ce qui est des sacrifices propitiatoires (et non les holocaustes (offrandes totales)), trois animaux étaient concernés : un taureau et deux jeunes boucs, trois animaux (Lire Lévitique 16). Sur les trois animaux qui devaient être sacrifiés de manière propitiatoire, les deux premiers l’étaient effectivement (le taureau et le premier jeune bouc), tandis que le troisième était épargné (le bouc pour Azazel). Maintenant, il est important de savoir à qui correspondent ces trois animaux (deux sacrifiés et un épargné) :

Le taureau qui mourrait faisait propitiation pour Aaron et sa maison, soit pour la prêtrise (Lévitique 16:6,11). La classe sacerdotale qui mourra pour être instantanément ressuscitée dans les cieux, au début de la grande tribulation, est la mort des 7000, mentionnée en Révélation : "Et à cette heure-là il y a eu un grand tremblement de terre, et le dixième de la ville est tombé ; et sept mille personnes ont été tuées par le tremblement de terre, et le reste a été saisi de peur et a rendu gloire au Dieu du ciel" (Révélation 11:13). Le "dixième de la ville sainte" qui tombe représente le groupe des 144000 rois et prêtres, complété par la mort et la résurrection instantanée, des 7000 saints célestes au commencement du Jour de Jéhovah, la grande tribulation (1 Thessaloniciens 4:17).

Le deuxième animal, le bélier sacrifié durant le jour des propitiations, représente la deuxième partie de l’humanité qui périra durant la grande tribulation (Lévitique 16 :5,15). Le sacrifice de ce deuxième animal est représenté de manière assez terrifiante en Révélation 14:18-20 et 19:11-21, dans ce passage Jésus-Christ glorifié est représenté comme un roi et prêtre sacrificateur, comme le "Germe" (Zacharie 6:11-13)).

Le troisième animal qui aurait dû être sacrifié, est finalement épargné : le bouc pour Azazel : "Aaron devra tirer les sorts pour les deux boucs, [attribuant] un sort à Jéhovah et l’autre sort à Azazel. Aaron devra présenter le bouc pour lequel est monté le sort attribué à Jéhovah, et il devra en faire un sacrifice pour le péché. Mais le bouc pour lequel est monté le sort attribué à Azazel sera placé vivant devant Jéhovah, pour faire propitiation pour lui, afin de l’envoyer dans le désert, pour Azazel" (Lévitique 16:8-10). De toute évidence, ce "bouc pour Azazel" représente la grande foule qui survivra à la grande tribulation, ou le "reste" de la "ville sainte" qui rend gloire à Dieu après la mort des 7000 saints célestes : "Et le reste a été saisi de peur et a rendu gloire au Dieu du ciel" (Révélation 7:9-17 ; 11:13). Cette compréhension, laisse entrevoir la possibilité réjouissante que plus du tiers de l’humanité pourrait survivre à la grande tribulation, soit plusieurs milliards de personnes qui représenteraient la "grande foule", seul Dieu et Jésus-Christ le savent avec certitude car il est écrit que l’on ne peut la compter (Zacharie 14:10,11).

Pour qu’un si grand nombre de personnes survivent à la grande tribulation, il semble évident, qu’un nombre conséquent de personnes non-chrétiennes survivra à la grande tribulation, est-ce que ce constat est conforme au contexte de la prophétie de Zacharie (ainsi que la prophétie d’Ezéchiel) ? Oui.

"Et il devra arriver ceci : quant à tous ceux qui restent de toutes les nations qui viennent contre Jérusalem, ils devront alors monter d’année en année pour se prosterner devant le Roi, Jéhovah des armées, et pour célébrer la fête des Huttes"

(Zacharie 14:16)

Ce texte montre sans l’ombre d’un doute que Jéhovah, au sortir de la grande tribulation, aura épargné une partie importante de l’humanité qui symboliquement "montait contre Jérusalem" ou ne ferait pas partie de cette ville sainte (dans un premier temps). D’autre part dans la prophétie d’Ezéchiel chapitres 40 à 48, voici ce que le reproche que fait Jéhovah aux Lévites, une partie importante de la grande foule, qui aura survécu à la grande tribulation : "“‘Mais quant aux Lévites qui se sont éloignés de moi quand Israël, qui errait loin de moi, errait à la suite de ses sales idoles, ils devront également porter leur faute. Et dans mon sanctuaire ils devront devenir des ministres placés à des postes de surveillance [pour veiller] sur les portes de la Maison, et [aussi] des ministres dans la Maison. Ce sont eux qui tueront l’holocauste et le sacrifice pour le peuple, et ce sont eux qui se tiendront devant lui pour le servir. Parce qu’ils le servaient devant ses sales idoles et qu’ils sont devenus pour la maison d’Israël un obstacle qui fait trébucher [et tomber] dans la faute, c’est pourquoi j’ai levé ma main contre eux ’, c’est là ce que déclare le Souverain Seigneur Jéhovah, ‘ et ils devront porter leur faute. Ils ne s’avanceront pas vers moi pour me servir en tant que prêtres, ni pour s’avancer vers mes choses saintes, quelles qu’elles soient, vers les choses très saintes, et ils devront porter leur humiliation et leurs choses détestables qu’ils ont commises. Oui, je ferai d’eux des hommes chargés de l’obligation de la Maison, en ce qui concerne tout son service et en ce qui concerne tout ce qui doit s’y faire. ’" (Ezéchiel 44:10-14).

Il y a, semble-t-il, une convergence entre ce texte et Zacharie 14:16, qui mentionnent des personnes qui auront survécu à la grande tribulation alors qu’elles venaient "contre Jérusalem" et les lévites qui "servaient devant ses sales idoles" (Ezéchiel 44:10). Jésus-Christ a fait une déclaration importante qui montre que le péché par erreur ne fait pas systématiquement encourir la mort spirituelle : "Jésus leur dit : “ Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : ‘ Nous voyons. ’ Votre péché demeure. ”" (Jean 9:41). Jésus-Christ parle de la cécité spirituelle involontaire dont le péché n’est pas compté. De nombreuses personnes, actuellement, sont dans une cécité spirituelle involontaire, selon ce texte, un grand nombre d’entre elles pourraient bénéficier de la miséricorde de Dieu, au jour de la grande tribulation.

Il est intéressant de noter toujours selon cette même prophétie d’Ezéchiel comment les Fils de Zadok sont décrits, en contraste avec les lévites non sacerdotaux : "Et quant aux prêtres lévitiques, les fils de Tsadoq, qui se sont occupés de l’obligation de mon sanctuaire quand les fils d’Israël erraient loin de moi, ce sont eux qui s’approcheront de moi pour me servir, et ils devront se tenir devant moi pour me présenter la graisse et le sang ’, c’est là ce que déclare le Souverain Seigneur Jéhovah. ‘ Ce sont eux qui entreront dans mon sanctuaire, et ce sont eux qui s’approcheront de ma table pour me servir, et ils devront s’occuper de mon obligation" (Ezéchiel 44:15,16). De toute évidence, les Fils de Zadok qui pourront s’approcher de Jéhovah, comme prêtres dans le sanctuaire spirituel, seront des chrétiens fidèles et avisés qui se seront bien acquittés de leur ministère chrétien dans l’ancien système de choses, "quand les fils d’Israël erraient loin" de Dieu, et auront survécu à la grande tribulation (Matthieu 24:45,46 ; 25:21,22).

Cette compréhension, semble à première vue, ne pas cadrer avec la vision de la grande foule qui survit à la grande tribulation et qui, dans sa totalité, manifeste sa foi dans la valeur propitiatoire du sacrifice du Christ (Révélation 7:9,14). Cette différence est facilement résolue par une information importante donnée dans la prophétie de Zacharie, concernant cette troisième partie épargnée. Il est écrit : "Oui, je ferai passer cette troisième [partie] par le feu ; et vraiment je les affinerai comme on affine l’argent, je les examinerai comme on examine l’or. Elle, elle invoquera mon nom, et moi, je ne manquerai pas de lui répondre. Oui, je dirai : ‘ C’est mon peuple ’, et elle, elle dira : ‘ Jéhovah est mon Dieu. ’ ” (Zacharie 13:9 ; Malachie 3:2-4). Quand devrait avoir lieu cet affinage indispensable pour pouvoir continuer à vivre dans le paradis ? Selon la prophétie de Zacharie et la Révélation (11:19), le Jour de Jéhovah aura lieu le 10 Ethanim (Tishri). Selon la prophétie d’Ezéchiel 39:12-14, il y aura une purification de la terre de sept mois, soit du 10 Tishri au 10 Nisan (avec le mois intercalaire Veadar). Il semble donc évident que c’est dans cette période que Jéhovah "affinera son peuple" afin de le préparer à la venue sur terre de la Nouvelle Jérusalem, le 10 Nisan, suivant la grande tribulation.

En Ezéchiel 40:1,2, c’est à la date du 10 Nisan que le prophète a la vision de la ville temple sur terre, qui est une vision du début de l’administration terrestre du Royaume de Dieu. Cette vision correspond à la description de la descente de la Nouvelle Jérusalem sur Terre, à compter du 10 Nisan (Révélation 21:1-4). On peut dire que la vision de Révélation 7:9,14, de la grande foule qui a survécu à la grande tribulation, est en date du 10 Nisan, par comparaison avec le texte de Jean 12:12-16 : "Le lendemain, la grande foule qui était venue à la fête, en apprenant que Jésus venait à Jérusalem, prit les rameaux des palmiers et sortit à sa rencontre. Et ils criaient : “ Sauve, nous t’en prions ! Béni est celui qui vient au nom de Jéhovah, oui le roi d’Israël ! ”". Si l’on compare ce texte avec Révélation 7:9, la ressemblance est frappante. Qu’est-ce qui prouve qu’en Jean 12 :12-16, Jésus-Christ est rentré comme roi à Jérusalem effectivement le 10 Nisan ? Un texte qui décrit le même événement nous informe que tout de suite après, Jésus-Christ chassa les marchands du temple qui vendaient des animaux pour la pâque (Matthieu 21:10,11). Quand les Israélites devaient impérativement acheter l’agneau pascal ? Le 10 Nisan : "Le dixième jour de ce mois, ils se procureront chacun un mouton pour la maison ancestrale" (Exode 12:3).

La description du jugement par le Roi Jésus-Christ en Matthieu 7:21-23 et 25:31-46 est essentiellement dirigée sur la congrégation chrétienne, car dans les deux passages indiquées, les personnes qui ont un jugement de condamnation semblent connaitre Jésus-Christ (Matthieu 7:22 ; 25:44). Les critères généraux de jugement de l’ensemble de l’humanité, chrétienne et non-chrétienne, semblent résumés dans les propos de Jéhovah en Ezéchiel 9:4: "Puis Jéhovah lui dit : “ Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et tu devras faire une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent au sujet de toutes les choses détestables qui se commettent au milieu d’elle”" (Comparer avec Jacques 4:4). Néanmoins, cette destruction et préservation sélective de l’ensemble de l’humanité est aussi décrite par Jésus-Christ : " Alors, deux hommes seront aux champs : l’un sera pris et l’autre abandonné ; deux femmes seront en train de moudre au moulin à bras : l’une sera prise et l’autre abandonnée" (Matthieu 24:40,41) (Soit une personne sur deux survivra (répété deux fois par Jésus-Christ)).

Réjouissons-nous de la grande miséricorde de Jéhovah

"Je favoriserai qui je favoriserai et je ferai miséricorde à qui je ferai miséricorde"

(Exode 33:19)

Ainsi, s’accomplira la déclaration de la miséricorde de Jéhovah, sur les très nombreuses personnes qui auront survécu à la grande tribulation: “Moi, je vais faire passer devant ta face tout ce que j’ai de bon, et vraiment je proclamerai le nom de Jéhovah devant toi ; oui, je favoriserai qui je favoriserai et je ferai miséricorde à qui je ferai miséricorde” (Exode 33:19). La situation sera comparable à celle des humains injustes qui seront ressuscités alors qu’ils ne connaissaient pas pleinement la volonté de Dieu, dans l’ancien système de choses (Actes 24:15).

Jésus-Christ a donné une image de la miséricorde de Dieu dans l’illustration du "fils prodigue", d’un Père avec le regard tendu vers le retour de son fils, toujours prêt à pardonner et à faciliter la repentance du pécheur en vue de lui accorder la vie éternelle : "Il s’est donc levé et il est allé vers son père. Tandis qu’il était encore à une bonne distance, son père l’a aperçu et a été pris de pitié, et il a couru se jeter à son cou et l’a embrassé tendrement" (Luc 15:11-32). Jésus-Christ a montré que son Père accepterait la sagesse pratique des humains en vue de leur accorder la miséricorde : "Et son maître a loué l’intendant, bien qu’injuste, parce qu’il avait agi avec sagesse pratique ; car les fils de ce système de choses-ci sont plus sages de façon pratique à l’égard de leur propre génération que les fils de la lumière" (Luc 16 :1-8). Jésus-Christ a montré que son Père accorderait sa miséricorde au tout dernier moment, par l’illustration des travailleurs de la onzième heure (Matthieu 20:1-16).

Dans deux des illustrations, le fils prodigue et les travailleurs de la onzième heure, Jésus-Christ a montré que certains humains déploreraient la miséricorde de Dieu envers les humains sauvés au dernier moment. Certains penseraient avoir "gagné" par des "œuvres" accomplies durant de nombreuses années, une récompense bien supérieure à celle accordée à ces pécheurs repentis au dernier moment : "Quand ceux de la onzième heure sont venus, ils ont reçu chacun un denier. Aussi, quand les premiers sont venus, ils ont pensé qu’ils recevraient plus ; mais ils ont touché, eux aussi, chacun un denier. En le recevant, ils murmuraient contre le maître de maison et disaient : ‘ Ces derniers n’ont fait qu’une heure de travail ; pourtant, tu les as faits égaux à nous, qui avons porté le poids du jour et la chaleur brûlante. ’ Mais répondant à l’un d’eux, il a dit : ‘ Compagnon, je ne te fais pas de tort. Tu t’es mis d’accord avec moi pour un denier, n’est-ce pas ? Prends ce qui est à toi et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi. Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux avec ce qui m’appartient ? Ou bien ton œil est-il méchant parce que moi je suis bon ? ’ C’est ainsi que les derniers seront premiers et les premiers derniers” (Luc 15:25-31 ; Matthieu 20:9-16).

En Zacharie, chapitres 7 et 8, Jéhovah encourage ses serviteurs à le servir avec amour et sans formalité spirituelle dépourvue de sentiment tel que l’amour pour Dieu et les humains : “Dis à tout le peuple du pays et aux prêtres : ‘ Quand vous avez jeûné et qu’il y a eu une lamentation au cinquième [mois] et au septième [mois], et cela pendant soixante-dix ans, est-ce vraiment pour moi, oui pour moi que vous avez jeûné ? Et quand vous mangiez et quand vous buviez, n’était-ce pas vous qui mangiez et n’était-ce pas vous qui buviez ? Ne [devez-vous] pas [obéir] aux paroles que Jéhovah a criées par le moyen des anciens prophètes, alors que Jérusalem était habitée et tranquille, avec ses villes tout autour d’elle, et alors que le Négueb et la Shéphéla étaient habités ? ’” (Zacharie chapitre 7; 1 Corinthiens 13:1-8). Jéhovah Dieu demande de la sincérité et de l’amour pour Lui et ses principes contenus dans sa Parole la Bible : "Et la parole de Jéhovah des armées vint encore à moi, disant : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah des armées : ‘Le jeûne du quatrième [mois], le jeûne du cinquième [mois], le jeûne du septième mois et le jeûne du dixième mois deviendront pour la maison de Juda allégresse, joie et bonnes époques de fêtes. Aimez donc la vérité et la paix" (Zacharie 8:18,19).

Alors que s’approche le jugement de chacun de nous qui décidera de notre avenir éternel, peu avant la grande tribulation, Jésus-Christ a recommandé l’humilité, la modestie et une juste appréciation de nous-même. Jésus-Christ a utilisé plusieurs illustrations comme celle du collecteur d’impôt repentant et du pharisien vantard, ou encore de l’invité au festin de mariage cherchant la première place, pour montrer qu’il est important de ne pas avoir une trop haute opinion de soi-même, particulièrement lorsque nous prions. Concernant cette dernière illustration, voici ce qu’il est écrit : "Il donna alors un exemple aux invités, parce qu’il remarquait comment ils se choisissaient les places les plus en vue ; et il leur disait : "Quand tu es invité par quelqu’un à un festin de mariage, ne va pas te coucher à la place la plus en vue. Il se pourrait que, le même jour, quelqu’un de plus honorable que toi ait été invité par lui, et celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : ‘ Laisse la place à cet homme. ’ Et alors tu commenceras avec honte à aller occuper la dernière place. Mais quand tu es invité, va t’étendre à la dernière place, pour que, quand viendra celui qui t’a invité, il te dise : ‘ [Mon] ami, monte plus haut. ’ Alors il y aura pour toi de l’honneur devant tous les autres convives. Car tout homme qui s’élève sera humilié, et celui qui s’humilie sera élevé” (Luc 14:7-11 ; Romains 12:3).

Par conséquent réjouissons-nous de la miséricorde de Dieu, envers "les fils prodigues", "les collecteurs d’impôts repentants", "les travailleurs de la onzième heure", qui survivront à la grande tribulation, tout en nous considérant personnellement et sincèrement, comme le dernier des humains digne de cette miséricorde de Dieu et du Christ (Luc 18:9-14).

"De toutes nations et tribus et peuples et langues"

(Révélations 7 :9)

Ces trois expressions (nations, tribus, peuples), en plus des différentes langues, indiquent clairement que Jéhovah Dieu, par son Royaume, unifiera les différents peuples en tenant compte de leurs différences culturelles (nations), tribales (tribus) et raciales (peuples). Nous pouvons nous attendre à ce que, à terme, il y ait une unité linguistique dont le but sera d'unifier dans la diversité, en particulier par le moyen de l'adoration de Jéhovah Dieu: "Car alors je changerai la langue des peuples en une langue pure, pour qu’ils invoquent tous le nom de Jéhovah, pour qu’ils le servent épaule contre épaule" (Sophonie 3:9)). Il y aura des nations, sans nationalisme ou patriotisme, des tribus, sans tribalisme et des différences raciales, sans racisme (La fin du patriotisme). Il y aura une belle unité dans un foisonnement de diversités, voulu et créé par Dieu (Actes 17:26).

Jésus-Christ a nommé les 12 tribus d’Israël comme étant la future humanité dans le futur paradis terrestre: "Jésus leur dit : “ Vraiment, je vous le dis : Lors de la recréation, quand le Fils de l’homme s’assiéra sur son trône glorieux, vous qui m’avez suivi, vous siégerez, vous aussi, sur douze trônes, jugeant les douze tribus d’Israël" (Matthieu 19:28). De plus, dans la prophétie des chapitres 40 à 48 d'Ézéchiel, on trouve la description symbolique de l'administration terrestre du Royaume de Dieu, dans le cadre des 12 tribus d'Israël. Cette expression de "12 tribus d'Israël" est prophétique, en ce sens que depuis environ quinze siècles, la nation d'Israël était la représentation prophétique et théocratique de ce que Jéhovah Dieu va faire sur toute la terre par le moyen de son Royaume, établir le paradis sur toute la terre: "En effet, puisque la Loi possède une ombre des bonnes choses à venir, mais non la substance même des choses" (Hébreux 10:1).

Avant même la fondation de la nation d’Israël, Jéhovah Dieu a fait la promesse à Abraham (le premier ancêtre des Hébreux), que par sa postérité seraient bénies toutes les nations : "Et par le moyen de ta semence se béniront à coup sûr toutes les nations de la terre, parce que tu as écouté ma voix" (Genèse 22:18). Et comme l'apôtre Paul l’a écrit, sous inspiration, à travers cette alliance abrahamique, Abraham devint spirituellement circoncis, par sa foi, alors qu'il était encore incirconcis dans sa chair: "Et il a reçu un signe, à savoir la circoncision, comme sceau de la justice par la foi qu’il avait alors qu’il était dans son état d’incirconcision, pour qu’il soit le père de tous ceux qui ont foi alors qu’ils sont dans l’incirconcision, afin que la justice leur soit comptée ; et père de descendants circoncis, non seulement pour ceux qui sont attachés à la circoncision, mais aussi pour ceux qui marchent de manière ordonnée sur les traces de la foi qu’avait, alors qu’il était dans l’état d’incirconcision, notre père Abraham" (Romains 4:11,12). Cela signifie qu'à l'avenir, toutes les nations, tribus et peuples, incirconcis dans leur chair, pourraient être circoncis spirituellement dans leur cœur, par leur foi en Christ, dans le cadre de l'alliance abrahamique, comme membres de l’"Israël de Dieu", la congrégation chrétienne ou l'église chrétienne. En outre, la circoncision spirituelle du cœur se ferait dans le cadre de la Nouvelle Alliance, écrite par Dieu "dans leur cœur", selon la prophétie de Jérémie (31:31-33). C'est Jésus-Christ qui a validé cette Nouvelle Alliance, avec son propre sang (Luc 22:19,20; Hébreux 12:24).

Et comme l'apôtre Paul l'a souligné, ce qui était dans la chair, l'alliance de la circoncision en tant que Juif, deviendrait spirituel en tant qu'identité de Juif spirituel, faisant partie de la nouvelle nation spirituelle de l'"Israël de Dieu", le congrégation chrétienne ou l'église chrétienne, par le moyen de Jésus-Christ: "La circoncision, en effet, n’est utile que si tu pratiques la loi ; mais si tu es un transgresseur de [la] loi, ta circoncision est devenue incirconcision. Si donc un incirconcis garde les justes exigences de la Loi, son incirconcision sera comptée comme circoncision, n’est-ce pas ? Et l’incirconcis qui l’est par nature, en accomplissant la Loi, te jugera, toi qui, avec son code écrit et la circoncision, es un transgresseur de la loi. Car n’est pas Juif qui l’est au-dehors, ni n’est circoncision celle qui l’est au-dehors, sur la chair. Mais est Juif qui l’est au-dedans, et sa circoncision c’est celle du cœur par [l’]esprit, et non par un code écrit. La louange de celui-là vient, non pas des hommes, mais de Dieu" (Romains 2:25-29).

Ainsi, les futures 12 tribus terrestres d’Israël représentent l’Israël spirituel de Dieu dans le futur paradis terrestre: "Et tous ceux qui marcheront de manière ordonnée selon cette règle de conduite, paix et miséricorde sur eux, oui sur l’Israël de Dieu" (Matthieu 19:28; Luc 22:30; Galates 6:16).

Et le Royaume de Dieu, tiendra compte de cette diversité culturelle et raciale de toutes les  "nations, tribus, peuples et langues", unies (dans les nombreuses diversités), par une adoration unique à Jéhovah Dieu, par le moyen de Jésus-Christ, son Fils: "Tu es digne, Jéhovah, oui notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance, parce que tu as créé toutes choses, et à cause de ta volonté elles ont existé et ont été créées" (Révélation 4 :11 ; Sophonie 3:9 "la langue pure" qui unifiera les peuples dans la même adoration).