ENGLISH                                  ESPAÑOL                                   PORTUGUÊS

LE ROI DU NORD ET LE ROI DU SUD

C'est ici qu'il faut fixer notre attention concernant le dénouement de la prophétie des deux rois. C'est ici, que cette prophétie est exclusivement centrée sur l'ancien territoire d'Israël, symbole, dans le passé, de la souveraineté de Jéhovah sur Terre, mais aussi, actuellement, particulièrement après la deuxième guerre mondiale (en 1948), le centre de l'attention mondiale au Moyen Orient. La conclusion de la prophétie, montre que l'épicentre des évènements dramatiques mondiaux qui aboutiront au commencement de la Grande Tribulation, se trouve, sur l'ancienne Terre Promise, le "Pays de la Parure" (Daniel 11:44,45 - 12:1).

LE ROI DU NORD ET LE ROI DU SUD

INTRODUCTION

La prophétie de Daniel chapitre 11: la lutte entre le Roi du Nord et le Roi du Sud. Cette étude biblique de Daniel 11 s’attardera plus particulièrement sur ce qui intéresse le plus, l’analyse actuelle de son accomplissement au XXième et XXIième siècle et juste avant la Grande Tribulation, ce qui nous permettra de constater la grande proximité de cet évènement mondial.

L’objectif majeur est de Rendre Gloire à Dieu et Sa Parole et ainsi que conforter votre foi, notre foi :

« Quand ceux des nations entendirent cela, ils se réjouirent et se mirent à glorifier la parole de Jéhovah »

(Actes 13 :48)

***

Comment comprendre la cohérence générale de la prophétie des deux rois

  • S’en tenir au contexte général de la Prophétie de Daniel, c’est-à-dire, se baser EN PREMIER, sur les autres prophéties de Daniel chapitres : 2, 4, 7, 8, pour trouver les clés de la compréhension de cette prophétie complexe, données par Jéhovah, par l'intermédiaire de Jésus-Christ (1 Corinthiens 2:16).
  • Comprendre que l’ange de Jéhovah, se focalise sur le thème central du livre prophétique de Daniel, que nous trouvons en Daniel 7 :14 : Le Rétablissement de la Souveraineté de Jéhovah Dieu sur Terre et la disparition de la souveraineté humaine sur terre (symbole des bêtes sauvages) (Daniel 2:34,44). Par conséquent, son récit porte sur les « saints », des « fils de ton peuple », les « perspicaces », c’est-à-dire, les humains fidèles à Dieu, qui soutiennent, même au prix de leur vie, la Souveraineté de Dieu sur Terre (Daniel 7 :17,18,21,22,25,26,27 ; 8 :24 (saints) ; 12 :1 (fils de ton peuple) ; 11 :32-35 ; 12 :3,10 (perspicaces). Le groupe de ces « saints » est organisé en groupes ou congrégations, appelé « lieu saint », faisant référence au temple lui-même (Daniel 8 :13,14 ; 9 :26). Le service sacré rendu par ces « saints », à Dieu, s’appelle « sacrifice constant » (Daniel 8 :10-14 ; 11 :30,31 ; 12 :11). Ceux qui sont dans l’ « alliance sainte » (Daniel 11 :28-30)).
  • Comprendre que cette prophétie est exclusivement centrée sur l'ancien territoire d'Israël, symbole, dans le passé, de la souveraineté de Jéhovah sur Terre, mais aussi, actuellement, particulièrement après la deuxième guerre mondiale (en 1948). La conclusion de la prophétie, montre que l'épicentre des évènements dramatiques mondiaux qui aboutiront au commencement de la Grande Tribulation, se trouve, sur l'ancienne Terre Promise, le "Pays de la Parure" (Daniel 11:44,45 - 12:1).
  • Par conséquent, Le Nord est la Syrie. Le Sud est l'Égypte. Quand bien même le front conflictuel entre les deux rois, se déplace, au fil des siècles, particulièrement en Europe de l'Ouest, la prophétie des deux rois, est véritablement "circulaire". Elle commence en Israël (au Moyen-Orient) et a actuellement, son accomplissement final, de façon littérale, géographiquement et historiquement en Israël (au Moyen-Orient), depuis 1948, jusqu'au début de la Grande Tribulation.
  • Dernier point important, l’ange de Jéhovah fait, à dessein, un récit très  simplifié parce qu’il est centré sur le Peuple de Dieu et son lieu symbolique d’origine, Israël (au Moyen-Orient). Par conséquent, tout évènement historique, même très important, qui n'a aucun rapport direct avec ces deux éléments majeurs, sont systématiquement éliminés.

LA PREMIÈRE IDENTITÉ DES DEUX ROIS

La chute de l'empire Médo-Perse et l'essor de l'empire Grec

Daniel 11 : 1-4 : "Et quant à moi, dans la première année de Darius le Mède, je me levai en personne qui fortifie et comme forteresse pour lui. 2 Et maintenant je te révélerai ce qui est vérité :
“ Vois : il y aura encore trois rois qui se lèveront pour la Perse, et le quatrième amassera des richesses plus grandes que celles de tous [les autres]. Et dès qu’il sera devenu fort par ses richesses, il soulèvera tout contre le royaume de Grèce.
3 “ Et à coup sûr un roi fort se lèvera et dominera avec une domination étendue et agira selon sa volonté. 4 Et quand il se sera levé, son royaume sera brisé et sera divisé vers les quatre vents des cieux, mais non pas pour sa postérité et non pas selon sa domination avec laquelle il avait dominé ; car son royaume sera déraciné, oui pour d’autres que ceux-ci" (Daniel 11:1-4).

Le récit commence entre le déclin de la Puissance Mondiale Médo-Perse et la suprématie militaire de la Puissance Grecque, comme nouvelle Puissance Mondiale (comparer avec Daniel 8 :7,20,21). Le « roi fort » mentionné en Daniel 11 :3, est Alexandre le Grand (336 avant notre ère (comparer avec Daniel 8 :8,20)). Son royaume brisé (celui d’Alexandre le Grand), divisé vers les quatre vents, fait allusion à sa mort prématurée (323 avant notre ère) et la division des territoires conquis, en quatre parties, partagées à quatre de ces généraux (comparer avec Daniel 8 :8b,22). 

L'identité des deux rois

De ces quatre généraux, deux finalement se répartiront, l’ensemble de l’empire grec, ce qui commencera la lutte entre ces deux rois et leur dynastie respective :

LA PAX ROMANA

Daniel 11 :5-19: Le récit du conflit entre ces deux rois et l’émergence de la puissance mondiale de Rome (Comparer avec Daniel 7 :7 (la quatrième bête : Rome)).

"Et dans sa position doit se lever quelqu’un qui fera passer un exacteur par le royaume splendide, et en quelques jours il sera brisé, mais non pas dans la colère ni dans la guerre.
21 “ Et dans sa position doit se lever quelqu’un de méprisable, et à coup sûr on ne mettra pas sur lui la dignité [du] royaume ; oui, il viendra en un temps où l’on vivra sans souci et s’emparera [du] royaume au moyen d’une douceur feinte. 22 Pour ce qui est des bras de l’inondation, ils seront inondés à cause de lui, et ils seront brisés ; comme le sera également le Guide de [l’]alliance. 23 Et parce qu’ils se seront alliés avec lui, il pratiquera la tromperie, oui il montera et deviendra fort par le moyen d’une petite nation. 24 En un temps où l’on vivra sans souci, il entrera dans la partie grasse du district administratif, et il fera vraiment ce que ses pères et les pères de ses pères n’ont pas fait. Il dispersera parmi eux butin, dépouilles et biens ; et contre les places fortes il projettera ses projets, mais seulement jusqu’à un temps" (Daniel 11:20-24).

C'est la description prophétique de la puissance romaine, durant une période de paix relative (PAX ROMANA), « un temps où l’on vit sans souci ».

Étant donné que l’identité des deux rois changent, il est important de savoir qui « récupère » l’identité du roi du nord et l’identité du roi du sud, tâche d’autant plus difficile que l’empire romain d’alors occupait à la fois, la Syrie, l’Égypte et Israël.

LES DEUX ROIS CHANGENT D’IDENTITÉ

La supériorité germanique sur l'empire romain d'occident, dans le cadre historique de l'antiquité tardive romaine

La supériorité de l'Empire Germanique romanisé, le Roi du Nord, sur l'Empire Occidental romanisé, le Roi du Sud, de 476 à 1914 de notre ère.

Daniel 11 :25,26 : "Et il réveillera sa force et son cœur contre le roi du Sud, avec de grandes forces militaires ; quant au roi du Sud, il s’excitera à la guerre avec des forces militaires extrêmement grandes et puissantes. Et il ne tiendra pas, car on projettera des projets contre lui. 26 Et ceux qui mangent ses mets délicats causeront son effondrement. “Quant à ses forces militaires, elles seront emportées ; oui, beaucoup tomberont tués".

  • Le Roi du Sud : L'empire Romain d'Occident, représenté par Rome et son extension jusqu'à nos jours au titre de l'antiquité tardive Romaine, largement relayée par l'Église catholique Romaine, qui a couronné les rois d'Europe Occidentale.
  • Le Roi du Nord : L'empire Romain d'Orient, représenté particulièrement par sa partie germanique (en 480 de notre ère), et son extension jusqu'à nos jours au titre de l'antiquité tardive Romaine, largement relayée, aussi par l'Église catholique Romaine, qui a couronné des Rois dans cette partie de l'Europe de l'Est.

C'est la description de la chute de l'empire d'Occident par la conquête des tribus germaniques de l'Europe de l'Est (verset 25) et une description du déclin de cet empire romain d'Occident (sans disparaître complètement) (verset 26).

C'est une transition historique, entre l'antiquité romaine qui se termine officiellement en 476 de notre ère, mais qui se prolonge par l'antiquité tardive romaine occidentale, et d'Europe de l'Est par sa partie germanique (intégrée dans l'empire d'Orient, en 480), jusqu'au début de la Première Guerre Mondiale, en 1914. La ligne de front entre les deux rois (les deux romanités), change pour se retrouver en Europe Occidentale et l'Europe de l'Est, dans sa partie germanique.

Les différentes invasions barbares, (Les Goths, les Francs, les Alamans, les Wisigoths, les Burgondes et les Huns) provoquent la chute officielle de l'empire romain d'Occident, en 476 de notre ère. Des dynasties d'origines germaniques vont dominer l’Europe : la dynastie mérovingienne (Ve siècle jusqu'au milieu du VIIIe siècle), la dynastie Carolingienne (751 jusqu'au Xe siècle). Elle se scindera en deux Royaumes après Charlemagne : Le Royaume de France à l'ouest (sous le règne de la dynastie des Capétiens (987-1792)). Le Saint Empire Romain Germanique à l'est (962-1806). Ces deux royaumes seront appuyés par la papauté romaine ce qui démontre que le vecteur principal de la l'antiquité tardive romaine était religieux (mais pas seulement). A l'est de l'Europe, il y a eu des confédérations germaniques de 1806 à 1871. Et l’empire prussien de 1871 à 1918, les « kaiser » ou « César » prussiens...

Daniel 11:27 : "Et en ce qui concerne ces deux rois, leur cœur sera porté à faire ce qui est mauvais, et à une même table ils continueront à proférer le mensonge. Mais rien ne réussira, car [la] fin est encore pour le temps fixé".

La cohabitation multi séculaire « à la même table » (Daniel 11:27), semble représenter ces deux romanités, la romanité tardive occidentale (roi du Sud): représentée par les Francs (les Français), l’Angleterre et l’Espagne, et la romanité tardive d'Europe de l'est (roi du nord), les prussiens et l'Autriche Hongrie (Peu avant la première guerre mondiale) (Daniel 11:27).

Si Daniel 11:25-28, décrit la supériorité "continentale" germanique (roi du nord), de 476 à 1914, en Europe (La Prusse et l'Autriche-Hongrie). Daniel 7:8 décrit la supériorité maritime, du roi du sud, comme puissance coloniale. Ce récit prophétique concerne la sphère d’influence de la romanité occidentale du roi du sud, la France, l’Espagne (Portugal et Hollande) et la Grande-Bretagne, particulièrement depuis la découverte des Amériques en 1492. Ces trois puissances maritimes coloniales seront progressivement supplantées, politiquement et militairement, après la première et ensuite  la deuxième guerre mondiale, par les États-Unis d’Amérique, en tant que puissance mondiale actuelle (toujours associée à ses alliés occidentaux) (Navires de Kittim).

Daniel 11:28: "Et il retournera dans son pays avec beaucoup de biens, et son cœur sera contre l’alliance sainte. Il agira efficacement et à coup sûr retournera dans son pays".

L'évocation du retour vers "son pays avec beaucoup de biens" semble décrire une campagne de pillage en terres lointaines. Ce ne peut qu'être les différentes Croisades en Terre Sainte (1095-1291), sous la direction des papes catholiques romains.

L'information selon laquelle ce roi agirait efficacement "contre l'alliance sainte", semble évoquer l'attaque du culte pure par l'apostasie d'un "christianisme" édulcoré. Cette information se recoupe avec une prophétie du Christ, montrant la suprématie de l'apostasie (fait d'un "christianisme paganisé") sur le véritable Christianisme, sur de nombreux siècles (Lire Matthieu 13:24-30,36-43 "Pendant que les hommes dormaient, son ennemi est venu et a semé de la mauvaise herbe par-dessus, au milieu du blé, et s’en est allé" , "la belle semence, ce sont les fils du royaume ; mais la mauvaise herbe, ce sont les fils du méchant").

 

LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE : LA DÉFAITE DU ROI DU NORD ET SON DÉSIR DE REVANCHE

"Au temps fixé il retournera, et vraiment il viendra contre le Sud, mais il n’en sera pas de la fin comme du début. 30 Oui, les navires de Kittim viendront contre lui et à coup sûr il se découragera" (Daniel 11:29-30a).

c’est la description succincte de la première mondiale, provoquée par le roi du nord germanique. Néanmoins, comme dit le récit « il n’en sera pas de la fin comme du début »: le roi du nord ne l’emportera pas, comme la fois précédente mentionnée en Daniel 11 :25-28, les navires de Kittim, la puissance maritime Anglo-Américaine, sauront le décourager par une première défaite, en 1918.

Alors que la prophétie de Daniel parle d'un fort désir de revanche du Roi de Nord, les faits historiques, démontrent que le traité de Versailles, signé en 1919, a joué un rôle primordiale dans ce sens.

LA REVANCHE SANGUINAIRE DU ROI DU NORD GERMAIN

La profanation du Sanctuaire par des forêts de bras tendus en saluts romano-fascites : "Des bras se lèveront, provenant de lui ; et vraiment ils profaneront le sanctuaire, la forteresse, et ôteront le [sacrifice] constant" (Daniel 11:31)

La supériorité militaire du Roi du Nord Germain, sur le Roi du Sud occidental, lors de la première partie de la Seconde Guerre Mondiale (1939-juin 1944)

"Et vraiment il retournera, lancera des invectives contre l’alliance sainte et agira efficacement ; oui, il retournera et prêtera attention à ceux qui abandonnent l’alliance sainte. 31 Des bras se lèveront, provenant de lui ; et vraiment ils profaneront le sanctuaire, la forteresse, et ôteront le [sacrifice] constant.
“ Et à coup sûr ils installeront la chose immonde qui cause la désolation.
32 “ Et ceux qui agissent méchamment contre [l’]alliance, il les entraînera dans l’apostasie au moyen de paroles douces. Mais pour ce qui est du peuple qui connaît son Dieu, il l’emportera et agira efficacement. 33 Quant aux perspicaces parmi le peuple, ils donneront de l’intelligence à la multitude. Oui, ils trébucheront par l’épée et par la flamme, par la captivité et par le pillage, pendant [un certain nombre de] jours. 34 Mais quand ils trébucheront, ils seront secourus par un peu de secours ; oui, beaucoup se joindront à eux au moyen d’une douceur feinte. 35 Et certains parmi les perspicaces trébucheront, afin de faire une œuvre d’affinage à cause d’eux et de purifier et de blanchir, jusqu’au temps de [la] fin ; car c’est encore pour le temps fixé.
36 “ Et vraiment le roi agira selon sa propre volonté, il s’élèvera et se grandira au-dessus de tout dieu ; et contre le Dieu des dieux il proférera des choses prodigieuses. Oui, il aura du succès jusqu’à ce que [les] invectives soient parvenues à leur terme ; car ce qui est décidé doit être fait. 37 Il ne fera pas attention au Dieu de ses pères ; il ne fera attention ni au désir des femmes ni à aucun autre dieu, mais il se grandira au-dessus de tous. 38 Mais c’est au dieu des forteresses que, dans sa position, il rendra gloire ; et c’est à un dieu que n’ont pas connu ses pères qu’il rendra gloire au moyen d’or et au moyen d’argent, au moyen de pierres précieuses et au moyen de choses désirables. 39 Et il agira efficacement contre les forteresses les mieux fortifiées, avec un dieu étranger. Oui, quiconque [le] reconnaîtra, il le fera abonder en gloire, et vraiment il les fera dominer parmi un grand nombre ; et il répartira [le] sol pour un prix" (Daniel 11:30b-39).

C’est la description de la deuxième guerre mondiale au moment au le roi du nord germanique avait une suprématie militaire incontestée sur les alliés occidentaux. La mention « Des bras se lèveront, provenant de lui ; et vraiment ils profaneront le sanctuaire, la forteresse, et ôteront le [sacrifice] constant », semble faire allusion au salut nazie, ressemblant au salut romain, comme culte rendu au führer, Adolphe Hitler, se présentant comme dieu de la nation (au même titre que les empereurs romains), profanant du même coup, le sanctuaire (lieu d'adoration exclusive à Jéhovah Dieu), par ce culte humain impur. Il y eut une grande persécution contre les serviteurs de Dieu, dont beaucoup sont morts en martyrs.  L’installation de « la chose immonde qui cause la désolation » est la reconstitution de l’armée allemande en vue du deuxième conflit mondial (En Matthieu 24 :15 : Jésus-Christ désigne les armées romaines comme étant la « chose immonde »).

LE ROI DU SUD OCCIDENTAL PASSE À L’ATTAQUE

Le Débarquement du 6 juin 1944. Omaha Beach.

« Et au temps de [la] fin le roi du Sud engagera le combat avec lui par une poussée, et le roi du Nord se précipitera sur lui avec des chars et des cavaliers et de nombreux navires ; et à coup sûr il entrera dans les pays et inondera et passera » (Daniel 11 :40).

C'est la deuxième phase de la deuxième guerre mondiale : Le roi du sud engage le combat par une poussée, représentée par le débarquement du 6 juin 1944, les Américains aidés des  alliés occidentaux, en face des armées allemandes, fonçant vers l'ouest, jetant leurs dernières forces. La contre offensive-allemande, a été particulièrement meurtrière, du côté des alliés. Lors de la bataille des Ardennes, qui a duré 40 jours (en France), causant des pertes importantes en hommes. La formulation très ambigüe de l’ange semble laisser entendre que celui qui gagnerait est le roi du nord. Mais il n’en n’est rien pour plusieurs raisons :

Premièrement la formulation de l’ange de Jéhovah, elle-même. Il dit que le roi du sud prend l’initiative d’une attaque contre le roi du nord par une « poussée ». Ensuite il décrit la réaction extrêmement violente du roi du nord. L'ange dit finalement « et à coup sûr il entrera dans les pays et inondera et passera ». Qui ? Le roi du sud, la puissance Américaine. Pourquoi ? Parce que les mentions « il entrera », il « inondera et passera » s’harmonisent mieux avec l’initiative première du roi du sud qui a pris l’initiative de la poussée plutôt que la contre-offensive du roi du nord. Si l’ange avait décrit la réussite de la contrattaque du roi du nord, il aurait dit « il l’en empêchera » ou il « l’arrêtera » étant dans une logique défensive et non offensive. Ou mieux, il aurait décrit l'échec de l'initiative du roi du sud (comparer avec les versets 29,30a).

Deuxièmement, la suite du verset dit que cette victoire du roi du sud aurait pour conséquence, la conquête du pays de la Parure, Israël. Qui domine militairement et politiquement l’Égypte et Israël ? La puissance Américaine. Ce qui est la démonstration que l’ange de Jéhovah faisait bien allusion à la victoire du roi du sud sur la contre-offensive du roi du nord.

LA CONQUÊTE DE LA TERRE PROMISE PAR LE ROI DU SUD

L'opération "Exodus": le rapatriement des Juifs de l'Europe de l'Est et de bien d'autres pays, pour peupler la nouvelle nation d'Israël, aidés par les États-Unis.

Le Roi du Sud rentre en « Terre Promise »

« Oui, il entrera aussi dans le pays de la Parure, et il y aura beaucoup [de pays] qui trébucheront. Mais voici ceux qui échapperont à sa main : Édom, Moab et la partie principale des fils d’Ammôn. 42 Et il continuera d’avancer sa main contre les pays ; quant au pays d’Égypte, il n’échappera pas » (Daniel 11 :41,42).

Nous revenons, par cette description symbolique, au Pays de la Parure, l'ancien lieu de la Terre Promise, Israël. On retrouve très exactement l'énumération de ces trois nations, dans le même ordre en Deutéronome 2:1-23. Et le contexte général de ce passage de Deutéronome est le discours final de Moïse, juste avant la conquête de la Terre Promise par le Peuple d’Israël. Ainsi, ce symbolisme de Daniel 11 :41,42, est l’illustration prophétique de l’opération Exodus qui eu lieu après la Deuxième Guerre Mondiale, des Juifs de l’est et de bien d’autres pays dans le monde, partant dans le territoire d’Israël.

La puissance Américaine a joué un grand rôle dans le cadre de la reconquête par les Juifs, et la confiscation, de fait, de ces territoires habités par le peuple arabe. Le nouveau peuple d’Israël créé en 1948 a assuré sa position militaire en démontrant sa puissance militaire face à l’Égypte.

De fait, l'État d'Israël au Moyen Orient est le représentant des forces militaires américaines au Moyen Orient. Ce qui résume bien ce qu’a dit Arnaud de Bauchgrave, un journaliste du Washington Post, (dans un documentaire français réalisé par William Karel) : "Israël est le 51ème état de l'Union". Pour bien comprendre la conclusion du récit de l'ange de Jéhovah, sur la fin de la prophétie, il faut intégrer l'idée que l'Israël actuel, est le représentant des États-Unis au Moyen-Orient, et par conséquent il agit au titre de représentant du roi du Sud occidental. Comme l'a écrit, le professeur Jean-Charles Jauffret à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence (France):

"Israël fait figure aujourd’hui de « citadelle de l’impérialisme américain » au Moyen-Orient. Cette image résulte de l’alliance de l’État hébreu avec les États-Unis. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Certes, le gouvernement américain a été le premier à reconnaître, dès le printemps 1948, le jeune État. Mais cette reconnaissance n’obéissait pas à des considérations stratégiques. Ce sont les contingences du contexte international, la guerre froide, la détente, les crises au Moyen-Orient, qui expliquent pour l’essentiel le rapprochement progressif des deux pays".

Le Roi du Sud encourage une politique migratoire en Israël pour renforcer sa démographie

« Oui, il dominera sur les trésors cachés de l’or et de l’argent, et sur toutes les choses désirables d’Égypte. Les Libyens et les Éthiopiens seront sur ses pas » (Daniel 11 :43).

La première partie du verset montre comment la puissance Américaine, représentée par Israël, mais aussi, en ayant l’Égypte sous sa coupe, a su utiliser son influence au Moyen-Orient pour mieux en piller ses ressources, entre autre le pétrole dans les états Arabes du Golfe. La deuxième partie du verset, montre comment l’État d’Israël a renforcé sa démographie en faisant venir des juifs de nombreuses nations, comme la Libye ou l’Éthiopie et de bien d'autres états de l'Europe de l'Est.

Les conséquences mondiales de la création de l’état d’Israël en 1948

La prophétie mentionne les conséquences internationales de cette conquête du Pays de la Parure par le roi du sud, représenté par l'Israël actuel : "il y aura beaucoup [de pays] qui trébucheront".

Effectivement, la création de l'État d'Israël a eu des conséquences internationales en provoquant une nouvelle forme de conflit: Le terrorisme international organisé par des états hostiles à la création de l'état d'Israël. Les attaques terroristes palestiniens, Libyens, les guerres au Moyen Orient, au Liban, en Syrie, en Irak avec de nombreuses répercussions mondiales. Il y a eu grand nombre de victimes civiles et militaires tant au Moyen Orient que dans le monde, représentant, de fait, les conséquences  de la fondation de l'État d'Israël en 1948, conformément à la prophétie de Daniel.

Le Roi du Sud, au Moyen-Orient, s'inquiète et provoque une grande destruction

"Mais il y aura des nouvelles qui le troubleront, venant du levant et du nord, et à coup sûr il sortira en grande fureur afin d’anéantir et de vouer un grand nombre à la destruction. 45 Et il plantera ses tentes-palais entre [la] grande mer et la montagne sainte de la Parure ; et il devra venir jusqu’à sa fin, et il n’y aura personne pour lui venir en aide" (Daniel 11:44,45).

Nous rappelons qu'Israël, de nos jours, est la représentation de la puissance Américaine au Moyen-Orient, et que cette nation agit, au titre de représentant du roi du sud (représentant de l'impérialisme américain au Moyen-Orient). La chose qui inquiète le plus cette nation, c'est que l'Iran, à l'Est, est sur le point d'avoir l'arme nucléaire. Et que le l'Iran, au Nord, est représenté par le groupe paramilitaire du Hezbollah au Liban et en Syrie, se prépare à une guerre pour éradiquer l'état d'Israël. Et sur son flanc, dans la bande de Gaza, "entre la grande mer et la montagne sainte de la Parure", le Hamas, un autre groupe paramilitaire islamiste se prépare à en découdre avec Israël. Selon cette prophétie, il semble que l'état actuel d'Israël se prépare à une action extrêmement dramatique (car cette nation est véritablement prise en tenaille sur ces trois fronts).

Cette réaction sera tellement dramatique que Mikaël, l'Archange, se lèvera pour délivrer son peuple d'une extermination assurée par la folie humaine (voir Matthieu 24:22) :

"Et durant ce temps-là se lèvera Mikaël, le grand prince qui se tient là en faveur des fils de ton peuple. Et à coup sûr ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’une nation a paru jusqu’à ce temps-là" (Daniel 12:1).

La conclusion de la prophétie du roi du nord et du roi du sud se termine par leur destruction respective à la Grande Tribulation, au moment où Jéhovah établira son Royaume sur Terre :

"Et aux jours de ces rois-là, le Dieu du ciel établira un royaume qui ne sera jamais supprimé. Et le royaume ne passera à aucun autre peuple. Il broiera tous ces royaumes et y mettra fin, et lui-même subsistera pour des temps indéfinis" (Daniel 2:44).

Faut-il attendre la résurgence d'un nouveau Roi du Nord ?... NON

Le récit du conflit entre le Roi du Nord et le Roi du Sud, s'arrête après l'évocation de la conquête de la "Terre Promise" par le Roi du Sud en Daniel 11:41-43. L'ange considère que le résultat le plus important à retenir, du conflit résultant de la deuxième guerre mondiale est : La création de l'État d'Israël, favorisée par le Roi du Sud Américain. Pourquoi ? Parce que, selon les versets suivants (11:44,45), c'est sur ce lieu géographique du Moyen-Orient, que ce situera l'épicentre d'événements à la portée mondiale, qui mèneront à la Grande Tribulation.

De sorte que le Roi du Nord, "l'empire germanique" (expression générique), depuis la chute de l'empire romain occidental (476), jusqu'à sa défaite à la fin de la deuxième guerre mondiale, n'a jamais changé, en celle de l'Union-Soviétique ou Russie, par exemple. Force est de constater que cette prophétie ne parle pas de la Guerre Froide, pour la raison simple que ce conflit n'a pas eu des conséquences décisives sur les évènements au Moyen-Orient, pour le moins en relation avec les événements dramatiques qui se préparent dans cette zone géographique, juste avant la Grande Tribulation.

Faut-il attendre la résurgeance d'un nouveau Roi du Nord ?

NON

LA GRANDE FOULE

RETOUR MENU PRINCIPAL

Le Sionisme Protestant Américain

Le Sionisme Protestant Américain

L’Historien en Professeur  Agrégé Henry Laurens,  au Collège de France (depuis 2004), a bien illustré dans un de ses cours, le Sionisme Chrétien Américain, de la façon suivante :

uand Netanyahu arrive à Washington le 20 janvier 1998, ses premiers contacts sont avec ses amis républicains, la présidente de la chambre des représentants (nom ?), et Jeremy Falwell, un prêcheur fondamentaliste à la tête d’un véritable empire dans les médias. Le Likoud (partie politique Israélien de droite (Sioniste et sécuritaire)), joue à fond la carte du fondamentalisme protestant, qui voit dans le soutien à l’Etat Juif, une obligation chrétienne dans une tonalité millénariste. Je rappelle ce qu’on appelle « Christian zionism », qui est une longue tradition à l’intérieur de l’histoire du protestantisme qu’on appelle l’accomplissement des prophéties,  puisque cette tradition millénariste est apparue dans l’Angleterre de Cromwell au milieu du 17ème siècle et que le grand protestant français Jurieu a écrit à la fin du 17ème siècle un livre qui porte justement sur l’accomplissement des prophéties. Et dans cet accomplissement des prophéties, les juifs doivent aller en Terre Sainte comme étape vers l’avènement du millénium, ce qui est une chose souhaitable. Cette alliance Politico-religieuse se cimente dans le refus de tout abandon de la terre d’Israël et fait de l’Islam un ennemi commun des Juifs et des Chrétiens. »  (La question de la Palestine - L'échec d'un processus de paix (29 Novembre 2013).

LETTRE AUX CINQ VIERGES AVISÉES

LA GRANDE FOULE

RETOUR MENU PRINCIPAL

CONTACT