ENGLISH                           ESPAÑOL                        pусский                     PORTUGUÊS

BIBLE EN LIGNE        

BIBLE EN LIGNE (Comparaison de traductions en Français)       

BIBLE EN LIGNE (Plusieurs langues proposées)

LE CALENDRIER LUNI-SOLAIRE

La plupart des calendriers occidentaux sont solaires, de 365 jours (Wikipédia Calendrier Grégorien).

Tandis que d’autres utilisent le calendrier lunaire (Wikipédia Calendriers Lunaires). L’année lunaire a entre 354 et 355 jours. Il y a donc une différence d’environ 11 jours entre le calendrier solaire (365 jours) et le calendrier lunaire (354 Jours). Néanmoins, le calendrier hébraïque, tient aussi compte du cycle solaire de 365 jours, c’est donc un calendrier "luni-solaire" (Wikipédia Calendrier Hébraïque) (Calendrier Hébraïque - Chiourim).

Les points essentiels qu’il faut savoir sur le calendrier biblique, ressemblant au calendrier hébraïque, sont les suivants (C'est important pour comprendre le raisonnement biblique qui suivra):

Dans la Bible, les jours commencent le soir, après le coucher du soleil. Par exemple en Genèse 1:5, concernant le premier jour symbolique de création, il est écrit : "Et vint un soir et vint un matin : premier jour".

Dans la Bible, les mois commençaient à la "nouvelle lune" (Psaumes 81:3). Les mois lunaires ont soit 30 ou 29 jours. Néanmoins, à cette étape de l’étude, il y a une difficulté importante concernant la définition biblique de la nouvelle lune (Wikipédia Nouvelle Lune). Certains pensent qu’il s’agit du moment où la lune disparait complètement (c’est le cas du calendrier hébraïque actuel). D’autres pensent qu’il s’agit de l’apparition du premier quartier de lune (Lire les explications bibliques dans l'article ci-dessous "La Nouvelle Lune").

L'ANNÉE LUNI-SOLAIRE

Les années ont 12 mois lunaires de 29 ou 30 jours. Concernant le calendrier luni-solaire hébraïque, il est régulièrement ajouté des mois intercalaires afin de compenser la différence de 11 jours entre l’année lunaire (354 jours) et l’année solaire (365 jours). Dans ce cas-là, cette année a exceptionnellement 13 mois, c’est une année "luni-solaire". Dans la Bible il n’est pas fait mention directement de l’ajout régulier ce ces mois intercalaires afin d’ajuster le calendrier luni-solaire au cycle annuel solaire. Néanmoins des informations indirectes démontrent que c’était effectivement le cas. Par exemple, certains mois devaient régulièrement coïncider à des récoltes saisonnières, soit de printemps (Abib (Nisan) : printemps) ou d’automne (Ethanim (Tishri) : automne) (Exode 23:15). Il est évident que les Israélites des temps bibliques réalisaient cet ajustement par l'ajout du mois intercalaire (Veadar). Les fêtes célébrées le mois au printemps, restaient printanières, au fil des ans. Et toutes les fêtes automnales du mois de Tishri, restaient automnales, au fil des ans (Lévitique 23:37).

Actuellement le système d’ajustement, utilisé par le calendrier hébraïque, est fait selon un cycle métonique, qui est une série de 7 ajustements (7 années luni-solaires de 13 mois), des années lunaires de 354 jours, avec sur le cycle solaire de 365 jours, sur une période de 19 ans.

Le livre d'Ézéchiel mentionne que l’année où se produira la Grande Tribulation sera luni-solaire, avec 13 mois, selon le calendrier Juif. En Ezéchiel chapitres 38 et 39, nous avons le récit prophétique d’évènements avant, pendant et après la Grande Tribulation. Il mentionne une période de sept mois de nettoyage de la Terre, après la Grande Tribulation : "Et il faudra que ceux de la maison d’Israël les enterrent, afin de purifier le pays, pendant sept mois" (Ézéchiel 39:12-14). En quoi cette simple information nous ferait comprendre qu’il s’agirait d’une année luni-solaire de 13 mois ?

Selon Révélation 11:19 la grande tribulation aura lieu un 10 Tishri. Les chapitres d’Ézéchiel 38 et 39 font le récit prophétique de la grande tribulation. Ensuite, au terme des sept mois mentionnés en Ézéchiel 39:12-14, il est écrit que le prophète a eu la vision du Temple qui représente la domination du Royaume de Dieu sur terre, un certain 10 Nisan : "Dans la vingt-cinquième année de notre exil, au début de l’année, le dixième [jour] du mois, dans la quatorzième année après que la ville eut été abattue, ce jour-là même, la main de Jéhovah fut sur moi, de sorte qu’il m’amena en ce lieu." (Ézéchiel 40:1).

Le simple recoupement de l'information de la période des 7 mois avec le fait de savoir que du 10 Tishri au 10 Nisan il y a normalement seulement 6 mois, laisse entendre qu'il y aura le mois intercalaire Veadar (entre les mois de Adar et Nisan). Cela permet de comprendre que l'année de la Grande Tribulation sera Luni-solaire, de 13 mois.

La Nouvelle Lune

"À la nouvelle lune, sonnez du cor, à la pleine lune, pour le jour de notre fête"

(Psaumes 81:3)

Il y a deux définitions de la nouvelle lune :

1 - "La nouvelle lune est la phase lunaire pendant laquelle la Lune, durant sa révolution synodique qui dure environ 29,53 jours, se trouve entre la Terre et le Soleil. Pendant cette phase, elle ne se trouve donc pas dans le ciel nocturne. Pendant la journée, le fait que sa face visible ne soit pas illuminée par le Soleil et qu'elle soit proche du disque solaire, la rend difficilement observable à l'œil nu" (Wikipédia Nouvelle Lune).

2 – "La nouvelle lune est parfois considérée comme l'instant d'apparition du premier croissant de lune visible, après la conjonction astronomique. Ceci s'observe juste au-dessus de l'horizon vers l'ouest, pendant la brève période entre le coucher de Soleil et le coucher de lune. L'instant précis, et même la date de cette apparition dépend donc de la position géographique de l'observateur" (Wikipédia Nouvelle Lune).

La question importante est de savoir ce qui est écrit dans la Bible pour nous permettre de comprendre de quelle nouvelle lune il s’agit. Le Psaume 81:3 nous permet d’avoir une réponse précise.

Ce texte montre que le premier jour du mois, à la "nouvelle lune" était annoncé par le son du cor. Et ensuite, le Psaume informe qu’à la "pleine lune" était célébré le jour de "notre fête". Le contexte peut nous permettre de savoir de quelle fête il s’agit pour avoir la date exacte de sa célébration. Après quoi, il suffira de remonter le nombre de jours correspondant, pour savoir de quelle nouvelle lune il s'agit.

Avant cela, en nous basant sur la table astronomique du cycle lunaire du mois de novembre 2018, il faut savoir que la disparition complète de la lune (sans croissant), dure généralement trois nuits (voir l’illustration : les nuits du 7,8,9 novembre (exemple)). Les deux lettres en bleu "NL", est le moment où la lune émet le moins de lumière résiduelle et par conséquent elle est considérée comme Nouvelle Lune (par mesure astronomique). Elle se situe généralement entre la première et la deuxième nuit sans lune. Néanmoins, en nous mettant à la place d’humains qui n’avaient aucun instrument astronomique de mesure, il est logique de penser que, dans le cas où la nouvelle lune était au moment de la nuit sans lune, la nouvelle lune était logiquement la première nuit sans lune.   

Et la pleine lune, la lune pleinement éclairée (quel que soit l’intensité de la lumière solaire), dure trois nuits 22,23,24 novembre 2018 (exemple). En appliquant la même logique d’un humain sans instrument astronomique de mesure, la pleine lune qui compte devrait être la première nuit où la lune apparait entièrement.

Le contexte du Psaume 81 laisse entendre que la fête de commémoration avec une sonnerie de trompette (ou de cor) était celle du 1er Ethanim (Tishri) : "Parle aux fils d’Israël, en disant : ‘ Au septième mois, le premier du mois, il y aura pour vous un repos complet, un mémorial avec sonneries de trompette, une sainte assemblée" (Lévitique 23:24). Ensuite le 15 Tishri était la fête des huttes (Lévitique 23:34). Durant cette fête Jéhovah avait ordonné ceci : "Pendant sept jours tu célébreras la fête pour Jéhovah ton Dieu dans le lieu que Jéhovah choisira, car Jéhovah ton Dieu te bénira dans tous tes produits et dans toute action de ta main ; oui, tu ne seras que joyeux" (Deutéronome 16:13-15 comparer avec le Psaume 81:1,2 "Oh ! poussez des cris de joie vers Dieu notre force !").

Si le 15 du mois représente la pleine lune (que ce soit le premier jour ou le deuxième jour (de lune complète)), en remontant nous parvenons au premier jour, la nouvelle lune, la nuit sans lune. Cette option (de la nouvelle lune (nuit sans lune)) a été retenue par le calendrier hébraïque actuel. Et il est intéressant de noter que les chrétiens qui ont calculé la date du 4/5 octobre 1914, comme date de l’intronisation du Christ dans les cieux, c’est-à-dire le 15 Tishri (4/5 octobre), ont retenu aussi cette option de nouvelle lune (nuit sans lune). Dit en passant, la méthode qui consisterait à considérer la nouvelle lune par le premier croissant visible dépend du lieu géographique où l'on se trouve. De sorte que le calendrier pourrait varier de d'un jour selon le lieu géographique où l'observateur serait...

L'option de la nouvelle lune, la nuit sans lune, est conforme à la Bible. C'est cette option qui a été retenue par le calendrier hébraïque et c'est sur cette base  qu'est calculée la date de la commémoration de la mort du Christ (qui est principalement basé sur le calendrier hébraïque actuel) et ainsi que la détermination de la date du 10 Tishri (Se sera en été et en hiver).