ENGLISH                                       ESPAÑOL                                           PORTUGUÊS

LE ROI JÉSUS-CHRIST INTRONISÉ COMME ROI DU ROYAUME DE DIEU DANS LE CIEL LE 15 TISHRI 5675, LE 4/5 OCTOBRE 1914

(Tishri, est le nom d'un mois du calendrier lunisolaire hébraïque, qui se situe entre les mois de septembre/octobre)

"Comment parvient-on à cette date du 15 Tishri 5675 ou 5 octobre 1914 ?

Voici l’explication qui permet d’obtenir cette date très précise de l’intronisation du Roi Jésus-Christ dans les Cieux le 15 Tishri, le 4/5 octobre 1914 ("4/5" veut dire que les jours, dans la Bible vont du soir au soir (Lévitique 23:5)), en nous basant sur la prophétie de Daniel chapitre 4 : 10-17, 20-29. Cette prophétie a eu un premier accomplissement sur le roi de Babylone, Neboukadnetsar.

Cependant, cette prophétie a eu un deuxième accomplissement. Cela permet de savoir quand Jésus-Christ, un descendant (lorsqu’il était humain) du Roi David, a été intronisé comme Roi dans les Cieux, à la tête du Royaume de Dieu : En appliquant l’interruption momentanée du règne de Neboukadnetsar, de « sept temps », à l’interruption momentanée du règne de la dynastie davidique, sur Jérusalem, qui eut lieu en 607 avant notre ère, nous parvenons à la date de 1914.

En 607 avant notre ère, lorsque Jérusalem a été conquise par les Babyloniens, “Le trône de Jéhovah” s’est retrouvé vacant, et la lignée des rois qui descendaient de David a été provisoirement interrompue (2 Rois 25:1-26). Une prophétie de d’Ézéchiel montre que la continuité du règne de la dynastie davidique reprendrait ultérieurement : “Ôte le turban, et enlève la couronne. [...] Ce ne sera à personne jusqu’à ce que vienne celui qui a le droit légal, et vraiment je le lui donnerai” (Ézéchiel 21:26, 27). Celui qui a "le droit légal” à la couronne davidique est Christ Jésus (Luc 1:32, 33).

La prophétie de Daniel, chapitre 4, indique la durée de cette interruption provisoire du Règne de la dynastie davidique : 7 temps, c’est-à-dire, 7 années prophétiques de 360 jours. Ce qui fait 2520 jours ou 7 années prophétiques. Le contexte historique et prophétique, des évènements qui ont suivi le renversement provisoire de la Dynastie davidique, en 607 avant notre ère, nous permet de comprendre que ces 2520 jours correspondent à 2520 ans. C’est-à-dire, que lorsqu'on ajoute 7 années à l’année 607 avant notre ère, rien d’historiquement important ne s’est passé : ce qui permet de discerner qu’il s’agit bien de la correspondance biblique, d’un « jour » pour une « année », soit 2520 ans (Ézéchiel 4 :6).

En ajoutant les 2520 années à 607 avant notre ère, nous obtenons l’année 1914 de notre ère. En 1 Rois 25 :25,26, il est écrit que Jérusalem a été totalement inhabitée à partir du septième mois de l'année 607 avant notre ère, soit à partir du mois de Tishri. La prophétie de Daniel chapitre 12 :5-12, des 1260 jours, 1290 jours et 1335 jours, confirment que l’intronisation a bien eu lieu le 15 Tishri ou le 5 octobre 1914. Ce passage fait allusion, comme celui de Révélation 11 :3-6, à la prédication des deux Témoins de 1260 jours, ou des trois temps et demi, qui aboutissent à la "mise en pièce des forces du peuple saint". Ce qui correspond à la mort des « deux témoins », en Révélation 11 :7. Néanmoins, Daniel chapitre 12 : 5-12 est plus précis dans la chronologie des évènements.

La prophétie de Daniel des 1290 Jours

Ces trois périodes de 1260, de 1290 et de 1335 jours, se juxtaposent et partent d’une même date : le 15 Tishri 5675 ou 4/5 octobre 1914 : officiellement, la période de prédication des saints (les "saints" sont les adorateurs de Jéhovah Dieu et les serviteurs du Roi Jésus-Christ, homme ou femme) se terminait le 4/5 avril 1918. Ensuite en Daniel 12 : 11 il est écrit : "Et depuis le temps où le [sacrifice] constant aura été ôté et où l’on aura installé la chose immonde qui cause la désolation, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours".

Les faits historiques montrent que les premiers saints qui ont prêché courageusement la bonne nouvelle, dans la période de la Première Guerre Mondiale, se trouvaient principalement aux États-Unis d’Amérique (et au Canada). Et qu’à l’époque, les États-Unis d’Amérique ont accusé à tort, les premiers étudiants de la Bible, les saints, de travailler à la solde des Allemands, en refusant de participer à l’effort de guerre de la nation.

Voici ce que l’on pouvait lire, en date du 4 mai 1918 : “Le Service du contre-espionnage s’est prononcé contre l’amendement à la Loi sur l’espionnage, en ce sens que l’article 3, alinéa 1, ne s’appliquera pas à ceux qui disent ‘la vérité, avec de bons mobiles et à des fins justifiables’. (…) L’Association internationale des Étudiants de la Bible prétend être animée de mobiles purement religieux ; pourtant nous avons appris que son bureau central est connu depuis longtemps comme un repaire d’agents allemands" (Congressional Record (4 mai 1918, pages 6052, 6053)). Le 4/5 mai 1918, représente très exactement la date de la fin des 1290 jours.

Ainsi, le 5 mai 1918, soit après 1290 jours, la "chose immonde qui cause la désolation", c’est-à-dire l’administration des armées des États-Unis, avait scellé par "décret" le sort des "Étudiants de la Bible". Ainsi, commençait un processus de destruction de "la force du peuple saint", qui aboutirait à la fin des 1335 jours (Psaumes 94 :20 « par décret »). Le 8 mai 1918, certains des "saints" furent emprisonnés. Normalement, la fin des 1335 jours devrait aboutir à la date du 19/20 juin 1918.

La prophétie de Daniel des 1335 jours

Le 20 juin 1918, un jury délibéra, à la fin des 1335 jours, les "saints" furent faussement déclarés "coupables" d’espionnage au profit des Allemands. Et le 21 juin 1918 (après les 1335 jours), le juge américain Howe, notifia officiellement la « culpabilité » des « saints » : 90 années de prison pour chacun des "Saints". Cependant, concernant cette prophétie de Daniel il est écrit : "Heureux celui qui reste dans l’attente et qui arrive aux mille trois cent trente-cinq jours !" (Daniel 12 :12). L'accomplissement des prophéties des 1290 jours et 1335 jours semblent confirmer que Jésus-Christ a été intronisé le 15 Tishri 5675, ou le 5 octobre 1914.

Pourquoi cette prophétie devrait être une bonne nouvelle pour les saints, mais aussi pour l'ensemble de l'humanité (Daniel 12:12) ? Pour résumer (d'une façon directe), grâce au succès de l'accomplissement de cette prophétie, grâce à l'intégrité des saints, au terme des 1335 jours, Jéhovah Dieu, s'engage personnellement, à ne pas exterminer la totalité de l'humanité durant la grande tribulation, au titre de la loi de la propitiation (sans pardon) (Lire Malachie 4:6b).

Les bénédictions de la fin des 1335 jours 

Les 7000 (faisant partie des 144000 (dixième de la ville)) et la Grande Foule (le reste de la ville) survivront à la Grande Tribulation (Révélation 11:11-13)

(Révélation 7)

On comprend pourquoi les "saints" sont déclarés "heureux", au terme de cette épreuve, pour avoir gardé leur intégrité face à cette grande injustice : "Heureux l’homme qui continue d’endurer l’épreuve, parce qu’en devenant [un homme] approuvé il recevra la couronne de vie, que Jéhovah a promise à ceux qui continuent de l’aimer. (…) Voyez ! Nous déclarons heureux ceux qui ont enduré. Vous avez entendu parler de l’endurance de Job et vous avez vu le dénouement que Jéhovah a amené, [et vous avez constaté] que Jéhovah est plein de tendre affection et miséricordieux" (Jacques 1 :12 ; 5 :11).

Le livre de la Révélation 11 explique plus concrètement pourquoi, les "saints" devaient (et nous devrions) être heureux : "Et après les trois jours et demi, de l’esprit de vie venant de Dieu est entré en eux, et ils se sont tenus sur leurs pieds, et une grande peur est tombée sur ceux qui les regardaient. 12 Et ils ont entendu une voix forte venant du ciel leur dire : “ Montez ici. ” Et ils sont montés au ciel dans le nuage, et leurs ennemis les ont regardés. 13 Et à cette heure-là il y a eu un grand tremblement de terre, et le dixième de la ville est tombé ; et sept mille personnes ont été tuées par le tremblement de terre, et le reste a été saisi de peur et a rendu gloire au Dieu du ciel" (Révélation 11 :11-13).

Ce texte montre qu’après la résurrection des deux "témoins", Jéhovah Dieu, par l’intermédiaire du Christ, décrétait qu'à la grande tribulation, 7000 saints seront scellés juste avant la Grande Tribulation (10 Tishri) (qui mourront et seront ressuscités (transférés (Hébreux 11:5)), juste avant la Grande Tribulation (Révélation 7 :3-8)), faisant partie du « dixième  de la ville qui est tombé », c’est-à-dire les 144000. Aussi, après cet acte d’intégrité des "saints", Jéhovah Dieu a décrété par avance, la survie de la Grande Foule du "reste" de la ville, qui a rendu gloire à Dieu (Révélation 7 :9-17).

Ainsi, loin de devoir faire une destruction totale (au titre de la loi de la propitiation sans pardon), à la Grande Tribulation, au terme des 1335 jours, Jéhovah Dieu, s’engage à faire survivre 7000 « saints » pour vivre au ciel, qui complèteront les 144000, et une Grande Foule de millions de personnes (Malachie 4:6b; Révélation 7).

La mort de Trois Jours et Demi des Deux Témoins

"Et après les trois jours et demi, de l’esprit de vie venant de Dieu est entré en eux, et ils se sont tenus sur leurs pieds, et une grande peur est tombée sur ceux qui les regardaient"

(Révélation 11:11)

La précision de la durée semble donner énigmatiquement la durée exacte de cette « mort » (inactivité spirituelle) des deux Témoins. Comment ? La clé de la résolution de l’énigme se trouve dans le contexte lui-même de Révélation 11 : « Mais quant à la cour qui est à l’extérieur du temple[-sanctuaire], jette-la dehors et ne la mesure pas, parce qu’on l’a donnée aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. 3 Et je ferai que mes deux témoins prophétisent pendant mille deux cent soixante jours, vêtus de toiles de sac. » (Révélation 11 :2,3).

Ainsi, les Deux Témoins devaient prêcher pendant 1260 jours ou 42 mois, soit Trois Ans et Demi ou Trois Temps et Demi. Or le récit dit qu’après cette période de 1260 jours, la bête sauvage tuerait les deux Témoins :

« Et quand ils auront achevé leur témoignage, la bête sauvage qui monte de l’abîme leur fera la guerre et les vaincra et les tuera. 8 Et leurs cadavres seront dans la grande rue de la grande ville qui est appelée dans un sens spirituel Sodome et Égypte, là où leur Seigneur a aussi été attaché sur un poteau. 9 Et ceux d’entre les peuples, et tribus, et langues, et nations regarderont leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettent pas qu’on mette leurs cadavres dans une tombe » (Révélation 11 :8,9).

Il est bien évident que cette prophétie des « trois jours et demi » ne représentait pas trois jours et demi de 24 heures chacun, car l’inactivité des deux Témoins a duré plusieurs mois. En fait les trois jours et demi sont à mettre en contraste avec les 1260 jours ou trois temps et demi : Dans ce cas, le terme « trois jours et demi » veut dire que la durée de leur mort serait trois fois (pour jours) et demi plus court que les 1260 jours, soit : 1260 divisé par 3 et demi = 360 jours. Cela s’est-il réalisé ? OUI.

Le 4 mai 1918 - La mort décrétée des Deux Témoins par la bête sauvage (Révélation 11 :7) : l’administration militaire Américaine (la chose immonde qui cause la désolation), décrétait (Psaumes 94:20) la désolation des Saints au terme des 1290 jours, les accusant faussement d’espions à la solde des Allemands (mémoire du procureur général, qui a paru dans le Congressional Record (4 mai 1918, pages 6052, 6053)), selon Daniel 12 :11 : « Et depuis le temps où le [sacrifice] constant aura été ôté et où l’on aura installé la chose immonde qui cause la désolation, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours ».

Le 4 mai 1919 – La résurrection des Deux Témoins (Révélation 11 :11) : Un des "saints", tous sortis de prison, prononce officiellement un premier discours biblique, au Clune’s Auditorium de Los Angeles, le dimanche 4 mai 1919,ce qui accomplit officiellement la "résurrection des deux Témoins" mentionnée en Révélation 11:11.

Les Trois "Jours" et Demi symboliques = De 4 mai 1918 à 4 mai 1919 = 1 année prophétique = 360 jours.

LETTRE AUX CINQ VIERGES AVISÉES

SATAN EXPULSÉ DES CIEUX AVANT L’ÉTABLISSEMENT DU ROYAUME EN 1914

MENU

CONTACT

La fin de l'affinage des Saints aura lieu un certain 10 Tishri...

LES 2300 JOURS

La prophétie de Daniel des 2300 jours : « Et j’entendis un certain saint qui parlait, et un autre saint se mit à dire au personnage qui parlait : “ Jusqu’à quand cette vision du [sacrifice] constant et de la transgression qui cause la désolation, pour faire et [du] lieu saint et [de l’]armée des choses à piétiner ? ” 14 Alors il me dit : “ Jusqu’à deux mille trois cents soirs [et] matins ; et, à coup sûr, [le] lieu saint sera établi dans sa vraie condition. ” » (Daniel 8 :13,14).

L’idée générale est que Jéhovah permet que son peuple composé de « saints », subisse un temps d’épreuve parce qu’il ne remplit pas la « vraie condition » devant Dieu, c’est-à-dire que qu’ils n’adorent pas pleinement Dieu de la manière qu’Il l’exige. En se basant sur les prophéties de Daniel des trois périodes juxtaposées partant de la même date (1260 jours, 1290 jours et 1335 jours), on comprend que le peuple des saints a subi, à compter d’octobre 1914 (le commencement de la prédication des 2 témoins), une période de criblage qui trouvera son summum au terme des 1335 jours. La fin de la période des 2300 jours semble indiquer le moment où Jéhovah considère la condition spirituelle des « saints », comme acceptable, et permet qu’ils soient rétablis dans la « vraie condition » pour l’adorer. Cependant, en comparant cette prophétie des 2300 jours avec celle de Révélation 11 et 12, particulièrement, le terme final de la purification des saints, sera juste avant la grande tribulation, selon Révélation 7 :3. Comment ?

Le livre de la Révélation décrit cette même période (2 fois 1260 jours) sous un autre angle : Première période de 1260 jours : « Et je ferai que mes deux témoins prophétisent pendant mille deux cent soixante jours, vêtus de toiles de sac. ” (…) Et quand ils auront achevé leur témoignage, la bête sauvage qui monte de l’abîme leur fera la guerre et les vaincra et les tuera » (Révélation 11 :3,7).

Cette période semble s’appliquer après l’expulsion de Satan des Cieux, qui a conduit à un cri de victoire au Ciel et l’établissement du Royaume de Dieu en octobre 1914. Cependant, cela a provoqué le commencement d’un grand malheur sur la Terre, pour l’humanité, causé par la fureur du Diable (dont nous souffrons toujours actuellement) (Révélation 12 :7-12). Parmi ces « malheurs » de la Terre, provoqués par la fureur du diable, figurent les « persécutions » de la « femme », qui logiquement représente la congrégation des « saints » (ayant l’appel céleste), sur Terre, et de sa descendance (issue de sa prédication), la Grande Foule (ayant l’espérance terrestre) (voir Révélation 12 :13,14 et 15,16 (la persécution de la « femme », les « saints ») et verset 17 (la persécution au « reste de la semence de la femme », en toute logique la « Grande Foule » (Révélation 7 :4-8 « les saints ayants l’appel céleste », 7 :9-17 « les saints ayant l’appel terrestre »)).

La deuxième période de 1260 jours de Révélation

 « Et la femme s’est enfuie dans le désert, où elle a un lieu préparé par Dieu, pour qu’on l’y nourrisse pendant mille deux cent soixante jours » (Révélation 12 :6).

« Mais les deux ailes du grand aigle ont été données à la femme pour qu’elle puisse s’envoler au désert, vers son lieu ; c’est là qu’elle est nourrie pendant un temps et des temps et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent » (Révélation 12 :14).

La question logique est la suivante : Comment concilier cette information de la « convalescence » de la « femme » mentionnée dans les deux passages ci-dessus et les autres informations qui mentionnent la mort et la résurrection des deux témoins ? Étant donné que les « deux témoins » sont toute évidence Moïse et Éliya, il faut tout simplement examiner leur vie pour avoir une réponse logique. Prenons le cas d’Eliya : Il a prêché pendant les 1260 jours de sécheresse, au terme desquels il a été persécuté par Jézabel qui a cherché à le faire tuer (1 Rois 17 et 18 ; Jacques 5 :17 (1260 jours de prédication d’Éliya) ; 1 Rois 19 :1,2 (Jézabel fait le serment de tuer Éliya) « la fureur du diable (Révélation 12 :13) » ; 1 Rois 19 :3,4 (Éliya prend peur et s’enfuit dans le désert et ensuite il est miraculeusement nourri par un ange dans le désert (1 Rois 19 :5-8)), « la fuite de la femme dans le désert et elle est nourrie (Révélation 12 :6,14)».

Ainsi, en nous basant sur la l’expérience spirituelle d’Éliya, nous avons la description cohérente suivante : après les 1260 jours de prédication des « deux témoins ». Leur « mort » représente la brusque interruption de cette prédication en raison d’un danger de vie et de mort. La fuite dans le désert de Moïse et d’Éliya est tout à fait conciliable avec les deux idées de mise en protection provisoire ou « mise à l’écart », dans le désert ou « emprisonnement », qui est de fait une forme de protection des « saints » (au pire moment d’hystérie de la Première Guerre Mondiale) (voir l’expérience du prophète Jérémie mis en détention « protection », avec une « miche de pain » tous les jours, pendant le siège de Jérusalem en 607 avant notre ère (Jérémie 37 :21)).

Ainsi, la deuxième période de 1260 jours de protection de la « femme », c’est-à-dire, la congrégation des « saints » (mentionnée en Révélation 12 :6,14), est logiquement compatible avec : La mort des deux témoins : la cessation provisoire de leur prédication et le déshonneur qui a suivi (comme le prophète Éliya). Leur incarcération (mis à l’écart) : La mise en protection (de facto) comme Éliya caché dans le désert. Ensuite, leur réhabilitation « miraculeuse » qui correspond à leur « résurrection » (Révélation 11 :11-13).

Dernière question : Pourquoi, pour une même période, la prophétie de Daniel mentionne 2300 jours et la Révélation (2x1260) 2520 jours ? Parce que ces prophéties par leur comparaison, révèlent un message sous forme d’une date cryptée, qui apparait d’une manière surprenante : le 10 Tishri. 2300 jours et 2520 jours : les 7 mois et 10 jours de purification.

Si, en nous basant sur la prophétie de Daniel, on considère que le terme des 2300 jours représente un rétablissement dans la faveur divine (Daniel 8 :13,14 « établi dans sa vraie condition »). La fin de la deuxième période des 1260 jours de protection de la « femme », semble avoir son accomplissement final quand la totalité des 144000 sera scellée (Révélation 7 :3 ; 12 :6,14). La femme sera complètement inaccessible par le dragon, un certain 10 Tishri, juste avant la Grande Tribulation (Révélation 7 :3). Est-ce qu’une telle interprétation trouve une base biblique solide ?  2520 jours moins 2300 jours égal, 220 jours (220=(7x30)+10) : soit sept mois et 10 jours. Cette différence fait bibliquement clairement allusion au dixième jour du septième mois, soit le 10 Tishri, le jour de la purification par le Jour des Propitiation, qui marquera la fin de la purification de la "femme", les 144000 (2 Corinthiens 7:1).

Quel est le message ?

Si la prophétie de Daniel sur les 2300 jours, montre qu’au terme de cette période, le peuple des saints (sur terre) a retrouvé sa « vraie condition » d’approbation devant Dieu, le livre de la Révélation montre que c’est seulement au terme des 2520 jours, un certain 10 Tishri, que ces « saints » seront définitivement scellés et que la « femme » sera définitivement protégée au Ciel (Révélation 2 :10 ; 7 :3; Hébreux 6 :19). La purification du peuple des « saints » sur terre (les 7000 et les membres de la Grande Foule), jusqu’au 10 Tishri…

LETTRE AUX CINQ VIERGES AVISÉES

SATAN EXPULSÉ DES CIEUX AVANT L’ÉTABLISSEMENT DU ROYAUME EN 1914

MENU

CONTACT