ENGLISH                                       ESPAÑOL                                           PORTUGUÊS

BIBLE EN LIGNE        

BIBLE EN LIGNE (Comparaison de traductions en Français)       

BIBLE EN LIGNE (Plusieurs langues proposées)

ADORONS JÉHOVAH PAR LA PRIÈRE

Il est très important, de comprendre que Jéhovah Dieu exige que notre relation avec Lui, soit absolument exclusive. Nos prières doivent être uniquement adressées à Jéhovah, selon le premier des Dix Commandements :

"Je suis Jéhovah ton Dieu, (…). Tu ne dois pas avoir d’autres dieux contre ma face. Tu ne dois pas te faire d’image sculptée, ni de forme qui ressemble à quoi que ce soit qui est dans les cieux en haut, ou qui est sur la terre en bas, ou qui est dans les eaux sous la terre. Tu ne dois pas te prosterner devant eux, ni te laisser entraîner à les servir, car moi, Jéhovah ton Dieu, je suis un Dieu qui exige un attachement exclusif" (Exode 20:2-5).

Notre relation avec Jéhovah Dieu, ne tolère aucun syncrétisme spirituel qui consisterait à mélanger des façons de prier Dieu, de manières bibliquement contradictoires. Par exemple, en associant d’autres dieux ou des "saints", à nos prières, ou encore en pratiquant l’idolâtrie.

Jésus-Christ, le Fils de Jéhovah Dieu, a bien insisté sur l’aspect exclusif de l’adoration à Jéhovah Dieu: "Alors Jésus lui dit : “Va-t’en, Satan, car il est écrit : ‘ C’est Jéhovah ton Dieu que tu dois adorer, et c’est à lui seul que tu dois offrir un service sacré"" (Matthieu 4:10).

Il s’agit tout simplement d’un rappel du premier des dix commandements : nous devons adorer uniquement Jéhovah. Nous ne devons pas adresser nos prières à Jésus-Christ, parce qu’il est le Fils de Dieu et non le Dieu tout-puissant. L’apôtre Pierre lui-même a désigné Jésus-Christ comme étant le Fils de Dieu. Après sa réponse correcte, Jésus-Christ a félicité l’apôtre Pierre : "En réponse Simon Pierre dit : “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.” Jésus lui dit alors : “Heureux es-tu, Simon fils de Yona, parce que ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux"" (Matthieu 16:16,17). De plus, Jéhovah Dieu, ne fait pas partie d’une trinité. L’enseignement de la Trinité n’est pas biblique.

Jésus-Christ, d’une façon indirecte, a bien dit de ne pas rendre un culte à sa mère, Marie (qui était vierge au moment de sa conception) (Luc 1:34,35). Voici ce qui est écrit à propos d’un hommage rendu, par une femme, à Marie, la mère de Jésus-Christ : "Or, comme il disait ces choses, une certaine femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit : “Heureuse est la matrice qui t’a porté, et les seins que tu as tétés ! ” Mais il dit : “ Non, mais plutôt : Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et la gardent !" (Luc 11:27,28). Il est vrai que Marie a été une "femme extrêmement favorisée", pour reprendre l’expression de salutation de l’ange Gabriel (Luc 1:28). L’occasion aurait été toute choisie, si cela avait été le cas, pour Jésus-Christ, de mentionner le culte marial. Or, Jésus-Christ n’a jamais mentionné le culte marial qui a des origines gréco-romaines, et n’a donc pas sa place dans la Bible.   

Dans un dialogue avec une femme samaritaine, Jésus-Christ a parlé de "vrais adorateurs", ce qui suppose une seule forme d’adoration acceptable aux yeux de Jéhovah Dieu et de son Fils Jésus-Christ : "Vous adorez, vous, ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, ce que nous connaissons, parce que le salut vient des Juifs. Toutefois l’heure vient, et c’est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père avec l’esprit et la vérité ; le Père, en effet, cherche des hommes de ce genre pour l’adorer. Dieu est un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer avec l’esprit et la vérité" (Jean 4:22-24 comparer avec Matthieu 7:21-13).

Les "vrais adorateurs" doivent adorer Dieu avec "l’esprit", ou de façon spirituelle, sans objet religieux idolâtrique, tels qu’une croix, des statues, des images ou des médailles en relation avec le culte marial ou d’autres "saints". Si un chrétien a de tels objets, il doit s’en débarrasser ou les détruire (Actes 19:19,20). Le chrétien doit adorer Dieu avec la "vérité" exposée dans la Bible (Jean 17 :17 ; 2 Timothée 3 :16,17 ; 2 Pierre 1:20,21)). Le chrétien ne doit pas faire des gestes qui ne conviennent pas, bibliquement, avant et après la prière, tel que faire le signe de croix. C’est une pratique non biblique qui n’existait pas à l’époque des apôtres. Comme l’a dit, sous inspiration, l’apôtre Paul : "C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie" (1 Corinthiens 10:14).

Les conseils du Christ sur la prière

"De plus, quand vous priez, vous ne devez pas être comme les hypocrites ; parce qu’ils aiment prier debout dans les synagogues et aux coins des grandes rues, afin d’être vus des hommes. Vraiment, je vous le dis : Ils ont déjà leur pleine récompense. Toi, cependant, quand tu pries, entre dans ta chambre particulière et, après avoir fermé la porte, prie ton Père qui est là dans le secret ; alors ton Père qui regarde dans le secret te le rendra. Mais quand vous priez, ne redites pas toujours les mêmes choses, comme font les gens des nations, car ils pensent qu’ils seront entendus parce qu’ils parlent beaucoup. Donc, ne devenez pas comme eux, car Dieu votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous le lui demandiez. Vous devez donc prier ainsi : “‘Notre Père dans les cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Que ta volonté se fasse, comme dans le ciel, aussi sur la terre. Donne-nous aujourd’hui notre pain pour ce jour ; et remets-nous nos dettes, comme nous aussi avons remis à nos débiteurs. Et ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant’" (Matthieu 6:5-13).

Ce qu'il faut retenir de la prière modèle

Convient-il de répéter cette prière, d’une façon mécanique, sans y réfléchir ? Sur la base des déclarations de Jésus-Christ, il est évident que non. Nous pouvons relire ce qu’il a dit sur le fait de ne pas répéter mécaniquement, sans réfléchir, toujours les mêmes choses dans nos prières : "Mais quand vous priez, ne redites pas toujours les mêmes choses, comme font les gens des nations" (Matthieu 6:7).

Nous devons prier Dieu avec amour et affection, comme lorsqu’un fils et une fille s’adressent à leur père qu’ils aiment profondément et sincèrement. Nous devons nous soucier pour son Nom, qu’Il soit sanctifié, ce qui inclut le désire de défendre son beau renom. Nous devons lui exprimer notre désir sincère que son dessein juste se réalise sur la terre (Matthieu 6:9,10). Nous comprenons que Jésus-Christ laisse bien entendre que nos prières, en général, doivent être un acte d’adoration tourné vers Dieu, en lui exprimant des louanges et notre profonde reconnaissance pour les nombreuses expressions d’amour qu’Il nous manifeste. Le livre des Psaumes, donne de nombreux exemples de louanges que nous pouvons adresser à Jéhovah Dieu, comme un encens spirituel agréable pour Lui : "Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi, l’élévation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir" (Psaumes 141:2). Jéhovah Dieu est très sensible au fait que nous l’aimions et que nous le fassions savoir par nos paroles et notre conduite: "(Dieu) qui use de bonté de cœur envers la millième génération pour ceux qui m’aiment et gardent mes commandements" (Exode 20:6). Par nos prières et notre comportement, répondons à son amour qu’Il nous manifeste, en aimant Dieu en retour. Le Psaume 145, est très riche en louanges adressées à Dieu : "Je veux t’exalter, ô mon Dieu le Roi, et je veux bénir ton nom pour des temps indéfinis, oui pour toujours" (Psaumes 145:1).

Ensuite, nous pouvons prier Dieu, en évoquant plus particulièrement nos besoins personnels, tels que le fait qu’Il nous aide sur le plan spirituel et matériel. Nous pouvons faire part à Dieu de nos sentiments les plus intimes qui nous préoccupent, ou Lui exprimer notre joie en actions de grâce (Le livre biblique des Psaumes est un précieux recueil poétique de sentiments exprimés à Dieu). Jésus-Christ, dans la dernière partie de la prière, nous encourage à demander à Dieu qu’il nous aide à lutter contre nos faiblesses, que le diable exploite pour nous tenter et ainsi porter atteinte à notre intégrité (Matthieu 6:11-13 ; Romains 7 :21-25) (Les enseignements élémentaires de la Bible (Sens interdit)).

En Matthieu 6:14,15, Jésus-Christ montre que la qualité de notre relation avec Dieu, dépend de la relation que nous avons avec notre prochain : "Car si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs fautes, votre Père non plus ne vous pardonnera pas vos fautes" (Matthieu 5:23,24 ; 1 Jean 3:15 ; 4:8).

Est-il obligatoire de conclure la prière par la phrase, "par l'intermédiaire de Jésus-Christ je t'adresse cette prière" ? En examinant la prière modèle et quelques autres prières faites par les disciples, dans les Écritures Grecques Chrétiennes, il ne semble pas que ce soit obligatoire (Actes 2:24,25 ; 4:24-30). Bien évidemment, Jésus-Christ a bien mentionné que les prières sont adressées en son nom : "De plus, tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié au sujet du Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai" (Jean 14:13,14). Par conséquent, si nous désirons conclure nos prières en mentionnant la médiation du Christ, nous pouvons le faire (1 Timothée 2:5). Que nous le fassions ou pas, l’essentiel est notre foi que cette prière sera écoutée par l’intermédiaire du Christ, dans la mesure où elle est conforme à la volonté de Dieu (Matthieu 7:21-23). Par contre, il convient de conclure la prière par un AMEN (1 Corinthiens 14:16).

Convient-il d’avoir une attitude particulière pour prier ?

La Bible évoque plusieurs positions du corps et attitudes, qui expriment le respect et la déférence envers Dieu : Il n’y a aucune règle stricte. Notre attitude ou position corporelle, dépendra des circonstances :

- S’agenouiller (Actes 9:40 ; 21:5).

- Baisser les yeux et la tête (Luc 18:13).

- Lever les yeux au ciel ou présenter sa face à Jéhovah (Jean 11:40 ; Job 42:8 "Job mon serviteur priera pour vous. Sa face seule je l’agréerai").

- Ouvrir et lever les mains (Psaumes 141:2 "l’élévation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir").

Ce sont les circonstances liées à la crainte révérencielle de Dieu, le discernement chrétien et le respect des usages humains locaux (dans la mesure où elles sont conformes à la Bible), si nous sommes dans le contexte d’une congrégation chrétienne locale, qui nous dicteront l’attitude respectueuse à avoir (Hébreux 5:14).

LA PROMESSE DE DIEU

JÉHOVAH: LE NOM RÉVÉLÉ

LECTURE DE LA BIBLE

ENSEIGNEMENT BIBLE

MATURITÉ SPIRITUELLE

CONGRÉGATION

MENU PRINCIPAL