ENGLISH                                      ESPAÑOL                                           PORTUGUÊS

« Continuez à faire ceci en souvenir de moi »

(1 Corinthiens 11 :24)

 Christ notre Pâque

DIAPORAMA DU MÉMORIAL DU SACRIFICE DU CHRIST

LA CÉLÉBRATION DE LA COMMÉMORATION DE LA MORT DU CHRIST

LA CÉLÉBRATION DE LA COMMÉMORATION DE LA MORT DU CHRIST

LA GRANDE FOULE A LA CIRCONCISION SPIRITUELLE

LA GRANDE FOULE PEUT PRENDRE PART AU PAIN ET AU VIN

LA CÉLÉBRATION DE LA MORT DU CHRIST ENTRE CIRCONCIS SPIRITUELS

« En effet Christ notre Pâque a été sacrifié » (1 Corinthiens 5 :7). La Loi étant le reflet prophétique de la réalité qui est Christ, selon Hébreux 10 :1. Nous devons nous baser sur le modèle de la Loi et celui laissé par le Christ, pour savoir quand et comment célébrer la Commémoration de la Mort du Christ. Quand la célébrer ? Tous les 14 Nisan du calendrier Juif : « Au premier mois, le quatorzième jour du mois, au soir, vous mangerez des gâteaux sans levain jusqu’au vingt et unième jour du mois, au soir » (Exode 12 :18).

Et c’est particulièrement à ce jour de l’année que le Christ a instauré sa première célébration qui deviendrait une commémoration de sa mort : « Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et le Fils de l’homme va être livré pour être attaché sur un poteau » (Matthieu 26 :2). Le 14 Nisan correspond à la première pleine lune (c’est-à-dire à la moitié du mois lunaire, soit 14 jours) après l’équinoxe de printemps. 1 Corinthiens 5 :8, montre que l’ancienne Pâque Juive trouve son accomplissement spirituel sur la nouvelle Commémoration de la Mort du Christ : « Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, ni avec du levain de méchanceté et de perversité, mais avec des gâteaux sans levain de sincérité et de vérité ». Ce qui veut dire que nous devons nous baser sur les critères prophétiques de la Loi pour savoir qui doit ou non participer à la Célébration de la Commémoration de la Mort du Christ.

La Circoncision était la condition requise de la participation à la Pâque

« Si un résident étranger réside comme étranger chez toi et s’il veut vraiment célébrer la Pâque pour Jéhovah, que soit circoncis tout mâle de chez lui. Alors seulement il pourra s’approcher pour la célébrer ; et il devra devenir comme un indigène du pays. Mais aucun incirconcis ne peut en manger » (Exode 12 :48). Ainsi, ce texte de la Loi autorisait même l’étranger qui se faisait circoncire, à participer à la Pâque, tandis que Jéhovah interdisait formellement aux incirconcis de participer à la Pâque.

La Pâque et le Repas du Seigneur : La Circoncision Spirituelle

A quoi correspond la Circoncision Spirituelle ou l’Incirconcision Spirituelle ? Sous inspiration, l’apôtre Paul donne la définition de la Circoncision Spirituelle et de l’Incirconcision Spirituelle : « La circoncision, en effet, n’est utile que si tu pratiques [la] loi ; mais si tu es un transgresseur de [la] loi, ta circoncision est devenue incirconcision. 26 Si donc un incirconcis garde les justes exigences de la Loi, son incirconcision sera comptée comme circoncision, n’est-ce pas ? » (Romains 2 :25,26 ; Actes 7 :51-53 Étienne, peu avant sa mort a donné la même définition de l’Incirconcision Spirituelle en des termes très forts, « vous résistez (…) à l’esprit saint »).

Ainsi, la Circoncision Spirituelle est le fait d'appliquer la loi du Christ et l’Incirconcision Spirituelle est le fait de ne pas appliquer la loi du Christ. Nous sommes loin du fait de savoir si un groupe de chrétiens ferait partie ou non de la Nouvelle Alliance instaurée par le Christ.

La Grande Foule a la Circoncision Spirituelle : Elle peut participer au Repas du Seigneur

Le Critère de Participation ou Non au Mémorial de la Mort du Christ est basé UNIQUEMENT sur LA CIRCONCISION SPIRITUELLE ou INCIRCONCISION SPIRITUELLE. Donc, que le vrai chrétien ait l’espérance céleste de vie éternelle (144000) ou l’espérance terrestre de vie éternelle (La future Grande Foule qui vivra sur Terre), CES DEUX GROUPES DE VRAIS CHRÉTIENS PEUVENT PRENDRE PART AU PAIN ET AU VIN DU MÉMORIAL DE LA MORT DU CHRIST à la condition individuelle, de s’approuver soi-même, ou avoir une bonne conscience devant Jéhovah Dieu et Son Fils Jésus-Christ :

« Par conséquent, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable à l’égard du corps et du sang du Seigneur. 28 Qu’un homme d’abord s’approuve lui-même après s’être examiné sérieusement, et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe. 29 En effet, qui mange et boit mange et boit un jugement contre lui-même s’il ne discerne pas le corps » (1 Corinthiens 11 :27-29).

Ainsi,  Vrais Chrétiens du Monde Entier qui avaient la Circoncision Spirituelle du Cœur, qui avaient une bonne conscience Devant Jéhovah Dieu et Son Fils Jésus-Christ, prenez part au pain et au vin symbole du Sacrifice de la Vie du Christ, le prochain 14 Nisan :

« Alors Jésus leur dit : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous-mêmes »

(Jean 6 :53).

Il est logique de penser que les incirconcis spirituels ne sont pas invités à cette célébration. Le Mémorial ne devrait pas être une assemblée "ouverte" au public, mais plutôt se célébrer entre petits groupes, ou congrégations.

LETTRE AUX CINQ VIERGES AVISÉES

MENU PRINCIPAL

CONTACT

LE SACRIFICE DU CHRIST QUI SAUVE L'HUMANITÉ OBÉISSANTE

Le Sacrifice du Christ a la Valeur Propitiation (par son sang) et la Valeur Rançon (par son corps). Il est important de comprendre le sens prophétique et énigmatique des différents sacrifices sous la Loi Mosaïque, en relation avec ces deux valeurs (Hébreux 10 :1).

Pour cela, nous étudierons ce qu’est la Propitiation qui enlève le péché en relation avec le Pardon de Dieu, menant à la Vie, mais aussi la Propitiation qui enlève le péché en relation avec la Destruction menant à la Mort du pécheur. Cette compréhension permettra de mieux comprendre pourquoi la Grande Tribulation est étroitement liée à la Propitiation qui enlève les péchés de l'humanité, une Propitiation qui permettra la Vie (sur la base de la valeur propitiatoire du sang du Christ) et une Propitiation qui conduira à la Mort (sur la valeur propitiatoire du sang du pécheur) ou la destruction. Et ensuite, les sacrifices de la Loi qui évoquaient prophétiquement la Rançon.

La Propitiation menant au Pardon, la Propitiation conduisant à la Destruction 

Le mot hébraïque et biblique pour Propitiation est « kippur (Translitération à partir des lettres hébraïques) » (H3725 Strong’s Concordance), dont le sens premier est « couvrir », venant du mot d’origine « kâphar » (H3722 Strong’s Concordance). Le mot hébraïque et biblique pour Pardon est « çâlach (Translitération à partir des lettres hébraïques) » (H5545 Strong’s Concordance). Ainsi, si la Propitiation est étroitement liée ou complémentaire au Pardon Divin, ces deux notions restent fondamentalement différentes (Sens des sacrifices).

Propitiation n'est pas le Pardon

L’énorme erreur est de penser que la propitiation et le pardon représentent la même chose. De manière concrète, la Propitiation est la nécessité absolue de Sainteté au moyen d’une Effusion de Sang, d’une Destruction menant à la Mort, qui "couvre" ou "efface" le péché. Tandis que le Pardon Divin, est le maintien en vie de l’être humain dans sa condition de pécheur (hérité d’Adam), tout en respectant cette nécessité absolue de Propitiation sur la base du sacrifice du Christ.

C’est pour cela que nos péchés sont pardonnés sur la base de la VALEUR PROPITIATOIRE DU SANG DU CHRIST versé, une fois pour toute, le 14 Nisan 33 (Et non sur la Valeur Rançon du Sacrifice du Christ).

Par exemple pour les Juifs de religion judaïque le JOUR DES PROPITIATIONS DU 10 TISHRI qui est appelé en hébreu le  « YOM KIPPUR » (YOM=JOUR)+(KIPPUR=PROPITIATION) est aussi appelé LE GRAND PARDON. Ce qui est VRAI et ce qui est FAUX :

Il y aura un Grand Pardon

C’est VRAI pour le Bouc pour Azazel, parce que ce GRAND PARDON DE DIEU s’est exercé sur le Bouc pour Azazel porteur des péchés confessés de la Maison d’Israël, à Dieu, et envoyé dans le désert, loin du regard de Dieu, en symbole du GRAND PARDON DE DIEU : « Mais le bouc pour lequel est monté le sort attribué à Azazel sera placé vivant devant Jéhovah, pour faire propitiation pour lui, afin de l’envoyer dans le désert, pour Azazel (…) Aaron devra poser ses deux mains sur la tête du bouc vivant et confesser sur lui toutes les fautes des fils d’Israël et toutes leurs révoltes dans tous leurs péchés, et il devra les mettre sur la tête du bouc et l’envoyer dans le désert, par la main d’un homme tout prêt. 22 Et le bouc devra porter sur lui toutes leurs fautes, dans une terre déserte, et il devra envoyer le bouc dans le désert » (Lévitique 16 :10,21,22).

Pour revenir à la Grande Tribulation, c’est VRAI que le 10 TISHRI, il va y avoir le GRAND PARDON DE DIEU d’une frange de l’humanité actuellement vivante et qui survivra à cet instant dramatique. Cependant, ce GRAND PARDON DE DIEU se fera sur la base d’un SACRIFICE PROPITIATOIRE (fait le 14 Nisan 33 (une fois pour toute)) : LA VALEUR PROPITIATOIRE DU SANG DU CHRIST : « Après ces choses j’ai vu, et regardez ! une grande foule que personne ne pouvait compter, de toutes nations et tribus et peuples et langues, se tenant debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de longues robes blanches ; et il y avait des palmes dans leurs mains. 10 Et sans cesse ils crient d’une voix forte, disant : “ Le salut, [nous le devons] à notre Dieu, qui est assis sur le trône, et à l’Agneau. (…) Alors l’un des anciens m’a dit : “ Ceux-ci qui sont vêtus de longues robes blanches, qui sont-ils et d’où sont-ils venus ? ” 14 Et aussitôt je lui ai dit : “ Mon seigneur, c’est toi qui le sais. ” Et il m’a dit : “ Ceux-ci, ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation, et ils ont lavé leurs longues robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau » (Révélation 7 :9,10,13,14).

Il n'y aura pas de Pardon

C’est FAUX pour le Bouc qui est mort en sacrifice PROPITIATOIRE en faveur du Bouc pour Azazel. Pour mieux comprendre, il convient de lire ce qui est écrit en Hébreux 9 :22 : « Oui, presque toutes choses sont purifiées avec du sang — selon la Loi —, et il n’y a pas de pardon sans que du sang soit répandu ». Il est intéressant de noter que les propos inspirés de l’apôtre Paul s’inscrivent dans le cadre générale de son explication du sens prophétique du JOUR DES PROPITIATIONS.

Pour revenir à la Grande Tribulation, c’est FAUX* que le 10 TISHRI, il va y avoir un Grand Pardon pour particulièrement cette partie de l’humanité qui sera victime de cette Grande Tribulation (Révélation 14 :18-20 ; 19 :11-21). Ainsi, comme l’a écrit sous inspiration l’apôtre Paul en Hébreux 9 :22, si le Pardon Divin est subordonné à la Nécessité Absolue de Propitiation (effusion du Sang du Christ le 14 Nisan 33, « une fois pour toute » (Hébreux 9 :25,26)), le contraire n’est pas exact, il n’y a pas réciprocité de cet axiome spirituel. Si le Pardon de Dieu ne peut pas s’obtenir sans Propitiation (Sang du Christ), la Propitiation (Effusion de Sang) peut s’exercer sans la nécessité ou la volonté Divine de Pardon. Ainsi, si la Propitiation est une nécessité impersonnelle de Sainteté (automatique, sans l’intervention de sentiment) en faisant disparaître le péché, le Pardon (ou non) est un acte personnel (avec sentiment) de Dieu, basé sur le sentiment de l’amour de Dieu (dans le cas du pardon) (Jean 3 :16). Ce pardon de Dieu n’est pas automatique, mais subordonné à la manifestation de la Foi dans le Sacrifice du Christ : « Celui qui exerce la foi dans le Fils a la vie éternelle ; celui qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 :36).

La Propitiation sans Pardon de Dieu est une destruction pure et simple de la personne dont le sang retombe sur sa propre tête : « David alors lui dit : “ Que ton sang soit sur ta tête, car ta bouche a témoigné contre toi, en disant : ‘ C’est moi qui ai carrément mis à mort l’oint de Jéhovah. » (2 Samuel 1 :16 ; Josué 2 :19 ; 1 Rois 2 :32,33,37 ; Ézéchiel 33 :4 ; Actes 18 :6). L’expression du « sang sur la tête » veut dire que la personne elle-même sera l’objet d’une Propitiation (la mort) sans Pardon Divin.

* « Quand ils diront : “ Paix et sécurité ! ” alors une destruction subite sera sur eux » (1 Thessaloniciens 5 :3) : Le 10 Tishri, certains diront « Paix et sécurité » en pensant au Pardon de Dieu sans la Foi en la valeur propitiatoire du Sacrifice du Christ avec pour résultat la destruction de la Grande Tribulation.

La Rançon qui permet le Maintien en vie, la Guérison, le Rajeunissement et la Résurrection

Il se passe la même chose entre La Valeur Rançon et la Valeur Propitiation : On les confond. Pourquoi ? Parce que ce sont des valeurs complémentaires, ou qui dépendent l’une de l’autre. De même, si la Propitiation (sur la base du Sang du Christ) a pour résultat, le pardon de Dieu et à terme le maintien en vie, grâce à la valeur Rançon, permettant, dans le future, l'échange de corps, par la Résurrection (céleste ou terrestre), la Guérison et le Rajeunissement du Corps Humain de ceux qui auront survécu à la Grande Tribulation :

« Alors j’ai entendu une voix forte venant du trône dire : “ Voyez ! La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. 4 Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu » (Révélation 21 :3,4 ; Isaïe 35 :5,6 ; Jean 5 :28,29 ; Actes 24 :15) (Sens des sacrifices).

LETTRE AUX CINQ VIERGES AVISÉES

LE BAPTËME QUI SAUVE

MENU PRINCIPAL

CONTACT