ENGLISH                                       ESPAÑOL                                           PORTUGUÊS

BIBLE EN LIGNE        

BIBLE EN LIGNE (Comparaison de traductions en Français)       

BIBLE EN LIGNE (Plusieurs langues proposées)

 LE SIGNE DE LA FIN DE CE SYSTÈME DE CHOSES

 Matthieu 24, Marc 13, Luc 21

 "Tandis qu’il était assis sur le mont des Oliviers, les disciples s’avancèrent vers lui en particulier et dirent : “Dis-nous : Quand ces choses auront-elles lieu, et quel sera le signe de ta présence et de l’achèvement du système de choses ?""

 (Matthieu 24:3)

Les phrases en bleu, vous indiquent des explications bibliques complémentaires et détaillées. Il suffit de cliquer sur le lien hypertexte en bleu. Les articles bibliques sont principalement rédigés en quatre langues : français, espagnol, portugais et anglais. 

Cette fin est tout simplement la grande tribulation mentionnée en Matthieu 24:21,22

L’explication de Matthieu 24, permet de mieux comprendre quand intervient la période de la destruction de Babylone la Grande, suivie de la grande tribulation qui ne durera qu’une seule journée selon la prophétie de Zacharie 14:7 ("Jour unique"). La question des disciples fait suite à une déclaration surprenante du Christ à propos du temple à Jérusalem : "Alors il leur dit : “Ne regardez-vous pas toutes ces choses ? Vraiment, je vous le dis : Non, il ne sera pas laissé ici pierre sur pierre qui ne soit démolie" (Matthieu 24:2). Le verset 3, cité ci-dessus, nous indique que Jésus-Christ et les disciples étaient sur le mont des Oliviers à l’est de la ville de Jérusalem, surplombant  le mont du temple. Ainsi, "Ne regardez-vous pas toutes ces choses ?", fait allusion à la vue panoramique sur l’ensemble de la vielle ville et du temple en contrebas.

L’information du Christ laisse entendre que le temple serait détruit complètement par un tremblement de terre lors de la grande tribulation : "Non, il ne sera pas laissé ici pierre sur pierre qui ne soit démolie". Ce qui veut dire que la ville de Jérusalem et ce qui reste actuellement de son temple sera complètement détruite par un tremblement de terre, lors de la grande tribulation: "car alors il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, non, et qu’il n’y en aura plus" (Matthieu 24:21). Il est évident que ce ne serait pas l’armée romaine du général Titus, qui en l’an 70 de notre ère, mettrait les pierres du temple sans dessus dessous. Et le mur du temple des lamentations actuel, en est le témoignage historique, démontrant que cette prophétie ne se réaliserait que lors de la future grande tribulation sur l’actuelle Jérusalem.

(L'actuelle Jérusalem, sera remplacée par une Nouvelle Jérusalem (Révélation 21:2))

La première partie commence du verset 4 et termine au verset 22. La particularité de cette partie est qu’elle est géographiquement centrée sur Jérusalem, et l’imminence de sa destruction. L’autre particularité est qu’elle s’accomplit en deux temps. Le premier accomplissement (non achevé) est la destruction du temple et la dévastation de la ville de Jérusalem en 70 de notre ère (non mentionnée dans la Bible) (sauf pour les versets 21 et 22 qui mentionnent la grande tribulation sur Jérusalem qui sera, à la fois, internationale). Ce premier accomplissement est basée sur la prophétie des 70 semaines d’années de Daniel chapitre 9:24-27, qui a annoncé la fin de l’alliance spéciale de Dieu avec l’Israël terrestre (verset 27a). Cette période de 70 semaines d’années a prit fin en l’an 36 de notre ère, lors du baptême de l’officier Corneille, au moment où Jéhovah Dieu a tourné son attention sur l’ensemble des nations. Désormais, la relation spéciale de Dieu avec la nation terrestre d’Israël avait cessé définitivement (Actes 10). Actuellement, la ville de l’ancienne Jérusalem a été reconstruite mais n’a plus bibliquement le statut de capitale mondiale de l’adoration de Jéhovah (Voir Matthieu 23:38 "Voyez ! Votre maison vous est abandonnée"). Cette ancienne Jérusalem sera remplacée par une nouvelle Jérusalem céleste qui dominera sur la terre entière (Révélation 21:1-4).

(La future grande tribulation commencera par la destruction complète de l'actuelle Jérusalem (Matthieu 24:2))

La future destruction de l’actuelle Jérusalem, lors de la grande tribulation, annoncée prophétiquement par Jésus-Christ, est aussi confirmée dans la prophétie de Zacharie: "Oui, Jéhovah sortira et fera la guerre contre ces nations comme au jour où il fait la guerre, au jour du combat. Et ses pieds se tiendront réellement, en ce jour-là, sur la montagne des oliviers, qui est en face de Jérusalem, à l’est ; oui, la montagne des oliviers se fendra par son milieu, depuis le levant et jusqu’à l’ouest. Il y aura une très grande vallée ; et une moitié de la montagne se déplacera vers le nord, et une moitié vers le sud. Oui, vous fuirez vers la vallée de mes montagnes ; car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atsel. Et il vous faudra fuir, comme vous avez fui à cause du tremblement de terre aux jours d’Ouzziya le roi de Juda. Et, à coup sûr, Jéhovah mon Dieu viendra, et tous les saints seront avec lui" (Zacharie 14:3-5).

De la même façon que cette prophétie mentionne que les saints fuiraient de Jérusalem pour sauver leur vie, de même Jésus-Christ a recommandé aux saints de fuir la ville avant la future grande tribulation : "Quand donc vous apercevrez la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète, se tenant dans un lieu saint (que le lecteur exerce son discernement),  alors, que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir vers les montagnes. Que l’homme qui est sur le toit en terrasse ne descende pas pour emporter les biens qu’il y a dans sa maison ; et que l’homme qui est dans les champs ne retourne pas à la maison pour prendre son vêtement de dessus. Malheur aux femmes enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez sans cesse pour que votre fuite n’arrive pas en hiver ni le jour du sabbat ; car alors il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, non, et qu’il n’y en aura plus" (Matthieu 24:15-21).

"Quand donc vous apercevrez la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète, se tenant dans un lieu saint (que le lecteur exerce son discernement)" : Cette prophétie mentionnée par le Christ est basée sur le passage de Daniel 9:27b : "Et sur l’aile des choses immondes il y aura celui qui cause la désolation ; et jusqu’à une extermination, la chose décidée se déversera aussi sur celui qui est en désolation". cette prophétie a eu un premier accomplissement (non mentionnée dans la Bible), en l’an 66 de notre ère. Le général romain Cestius Gallus, lors du premier siège de Jérusalem, est partiellement rentré dans Jérusalem en détruisant une partie du mur extérieur du grande temple. Cependant, pour des raisons inexpliquées Cestus Gallus est reparti sans achever ce siège. Cette situation inédite a permis aux chrétiens de Jérusalem (les saints), de s’enfuir de la ville, avant sa destruction en l’an 70, par le général romain Titus.

Le deuxième accomplissement de Daniel 9:27b et Matthieu 24:15, a eu lieu de nos jours, peu de temps avant la future grande tribulation mentionnée en Daniel 12:1 et Matthieu 24:21. Dans la prophétie du Roi du Nord et du Roi du Sud, il est écrit que le Roi du Sud, l’actuelle puissance mondiale, installerait ses "tentes palais" à Jérusalem, un lieu saint, peu avant la grande tribulation: "Et il plantera ses tentes-palais entre la grande mer et la montagne sainte de la Parure" (Daniel 11:45). L’accomplissement de cette prophétie biblique a eu lieu le 14 mai 2018, lors de l’inauguration des "tentes-palais" du Roi du Sud, l’ambassade Américaine à Israël, située très exactement au pied la "montagne sainte", et entre la "grande mer" (la mer méditerranée). C’est l’indice qui montre que nous sommes très proches de la grande tribulation, selon la fin de la prophétie de Daniel, des deux rois et ainsi que celle convergente de la prophétie de Jésus-Christ:

(L'accomplissement de Daniel 11:45, est la mention de la dernière période de la prophétie du "roi du nord et du roi du sud", qui précède la grande tribulation: Nous y sommes)

"Et durant ce temps-là se lèvera Mikaël, le grand prince qui se tient là en faveur des fils de ton peuple. Et à coup sûr ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’une nation a paru jusqu’à ce temps-là" (Daniel 12:1).

"car alors il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, non, et qu’il n’y en aura plus. En effet, si ces jours-là n’étaient écourtés, nulle chair ne serait sauvée ; mais à cause de ceux qui ont été choisis ces jours-là seront écourtés" (Matthieu 24:21,22).

(Il y sept critères bibliques qui désignent trés précisément le moment de la grande tribulation (Révélation 3:3) (voir partie 7 critères bibliques))

Le fait même que Jésus-Christ mentionne la grande tribulation, à partir du lieu géographique de l’actuelle Jérusalem, montre que le jour et l’heure du commencement de cet évènement dramatique planétaire, se fera à partir de son fuseau horaire (heure UTC+2) (Matthieu 24:2, 21 ; Zacharie 14:3-5).

Matthieu 24:23-28 est une transition importante avec la deuxième partie : "Si quelqu’un vous dit alors: ‘ Voyez ! Le Christ est ici ’, ou bien : ‘ Là ! ’ ne le croyez pas. Car de faux Christs et de faux prophètes se lèveront et produiront de grands signes et des prodiges, de façon à égarer, si possible, même ceux qui ont été choisis. Voyez ! Je vous ai prévenus. Si donc on vous dit : ‘ Voyez ! Il est dans le désert ’, ne sortez pas ; ‘ Voyez ! Il est dans les chambres intérieures ’, ne le croyez pas. Car, de même que l’éclair sort de l’est et brille jusqu’à l’ouest, ainsi sera la présence du Fils de l’homme. Où que soit le cadavre, là seront rassemblés les aigles".

Jésus-Christ parle du discernement de sa présence qui serait seulement comprise par les humains à la perspicacité comparable à l’acuité visuelle des aigles (les saints) (acuité trois fois supérieure à celle des humains): Comme l’a indiqué Jésus-Christ, les premiers "aigles" étaient aux pieds du corps mort de Jésus-Christ, à la fin de sa première présence sur terre, de l’an 29 à l’an 33 de notre ère, lors de sa mort : "Où que soit le cadavre, là seront rassemblés les aigles" (Matthieu 27:55,56 ; Jean 19 :25-27). Parmi ces "aigles" spirituels, se trouvait l’apôtre Jean qui rédigera le livre de la Révélation. Selon la prophétie de Daniel, quelques perspicaces, des aigles spirituels, ont discerné sa seconde présence depuis 1914 et discerneront à l’avance sa future venue pour le jugement mondiale, à la grande tribulation (Matthieu 25:31 ; Révélation 3:3) : "Beaucoup se purifieront et se blanchiront et seront affinés. À coup sûr les méchants agiront méchamment, et aucun méchant ne comprendra ; mais les perspicaces comprendront" (Daniel 12:10).

MATTHIEU 24:29

"Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées"

INTRODUCTION

"Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées" (Matthieu 24:29): Depuis que nous sommes entrés dans cette période, il y a des phénomènes célestes et atmosphériques exceptionnels qui ont fait entrer l’humanité dans une réalité jamais observée depuis lors

La période de Matthieu 24:29, que nous vivons actuellement, voit l'accomplissement de plusieurs prophéties bibliques:

(La proclamation de "paix et sécurité" mondiale, au début de l'année 1991)

(L'accomplissement de Daniel 11:45, est la mention de la dernière période de la prophétie du "roi du nord et du roi du sud", qui précède la grande tribulation: Nous y sommes)

(L'attaque de Gog de Magog contre le peuple de Dieu)

(La chute et la destruction actuelle de Babylone la Grande)

(L'apparition actuelle du dernier roi, de la dernière puissance mondiale, mentionnée en Daniel 8:23-25)

De la question en Matthieu 24:3, il y a trois mots importants qui nous permettent de bien comprendre son sens et la réponse du Christ: Le "signe" (σημαίνω (sēmeion) (Strong’s Concordance (G4591)), qui a le sens d’indication par des "choses qui auront lieu". Le "signe" se rapporte à deux groupes d’évènements, énoncés par le Christ: les évènements qui montrent que Christ est présent et qu’il a commencé à régner (depuis 1914) (Matthieu 24:4-14 et 24:23-28). Le "signe" de la proximité de la fin et de la fin elle-même (Matthieu 24:15-22 ("signe" centré sur la ville de Jérusalem) et Matthieu 24:29 à 25:46).

La "présence" (πάρειμι) (parousia) (Strong’s Concordance (G3952)) : Le sens premier de "présence" pour parousia est souvent traduit par les mots comme "la venue", "l’avènement", ce qui créé une confusion. Les mots tels que "la venue", "l’avènement", laissent entendre un espace de temps bien plus court que le temps d’une "présence", qui peut se révéler assez longue dans le temps. La traduction du mot grec parousia par, "la venue" ou "avènement" est d’autant plus inexacte que ce mot "venue" correspond à un autre mot grec: "Et alors le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire" (Matthieu 24:30). Dans ce même chapitre qui répond à la même question (au verset 3), La venue du fils de l’homme est traduite par le verbe grec "erchomai" (ἔρχομαι (G2064) Strong’s Concordance). Ainsi le signe ou l’indication de la présence de Christ, se ferait sur une longue période de temps, contrairement à sa venue pour juger les nations, peu avant la grande tribulation, qui sera brève : "Quand le Fils de l’homme arrivera dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assiéra sur son trône glorieux" (Matthieu 25 :31 "arrivera" (erchomai)). La première présence du Christ a eu lieu durant les trois ans et demi de son ministère, de l’An 29 à l’an 33 de notre ère, jusqu’au moment de sa mort. Cette première présence a été discernée par les "aigles", les disciples perspicaces qui étaient présent particulièrement au moment de sa mort (Matthieu 24:23-28). La deuxième présence du Christ a commencé en 1914, et terminera à la fin du règne des mille ans, mentionné en Révélation 20:1-6. Cette deuxième présence a été discernée bien avant 1914, par des "aigles", un groupe de disciples du Christ, qui est devenu, actuellement, plusieurs millions de chrétiens perspicaces (Matthieu 24:4-14 ; Daniel 12:3,10b).

Le troisième mot important est "achèvement" ou fin (συντέλεια (synteleia) (G4930) Strong’s Concordance) du système de choses. Ainsi la question est basée sur les évènements futurs qui montreraient que nous sommes bien durant la période de la présence du Christ, et l’imminence de la fin de ce système de choses. La réponse de Christ a deux grandes parties. Cette fin est tout simplement la grande tribulation mentionnée en Matthieu 24:21,22. Et les évènements qui annoncent la proximité de cette fin, sont décrit en Matthieu 24 :15-22, pour ce qui est de la réponse centrée sur Jérusalem et Matthieu 24:29, concernant les évènements mondiaux, qui aboutiront à la venue du Christ, décrite en Matthieu 24:30,31 et 25:31-33. On peut considérer que c’est la deuxième partie importante de la réponse du Christ (la première étant consacrée au signe de sa présence).

Le commencement de la période mentionnée en

Matthieu 24:29, Marc 13:24,25 et Luc 21:25,26,28

"Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées"

(Matthieu 24:29)

La deuxième partie de la prophétie commence en Matthieu 24:29 et termine au verset 25:46. Les versets 29-31, décrivent cette brève période qui conduira à la venue du Christ pour organiser le jugement de l’humanité et la grande tribulation :

"Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire. Et il enverra ses anges au son d’une grande trompette, et ils rassembleront ceux qu’il a choisis, depuis les quatre vents, depuis l’une des extrémités des cieux jusqu’à leur autre extrémité" (Matthieu 24:29-31).

Dans les versets 32-35, Jésus-Christ montre qu’à partir du moment où l’on serait entré dans cette courte période, les disciples du Christ pourraient considérer que la réalisation de leur espérance serait proche : "Or, apprenez ceci du figuier pris comme exemple : Dès que sa jeune branche devient tendre et qu’elle pousse des feuilles, vous savez que l’été est proche. De même vous aussi, quand vous verrez toutes ces choses, sachez qu’il est proche, aux portes. Vraiment, je vous le dis : Non, cette génération ne passera pas que toutes ces choses n’arrivent. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront nullement" (Matthieu 24:32-35). La génération n’est bien évidemment pas celle de 1914, qui a vu le commencement de la présence du Christ, mais elle représente plutôt celle qui a été témoin du commencement de la destruction de Babylone la Grande. Dans le récit parallèle de l’évangile de Luc 21:25-28, Jésus-Christ donne cet encouragement à ses disciples : "Mais, quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance approche" (Luc 21:25-28). Dit en passant, sur l’ensemble des évangiles, particulièrement celui de Matthieu, quand Jésus-Christ utilise le mot "génération", il le fait d’une manière péjorative (Matthieu 11:16-19 ; 12:38-43 ; 16:4 ; 17:17 ; 23:33-36, comparé à 24:34).

Depuis que nous sommes entrés dans cette période, il y a des phénomènes célestes et atmosphériques exceptionnels qui ont fait entrer l’humanité dans une réalité jamais observée depuis lors. Il y a des chutes de comètes non loin de zones habitables, de satellites et des déchets spatiaux (les étoiles qui tombent), des incendies de forêt gigantesques et un taux de pollution dans des zones habitables qui obscurcissent les luminaires (le soleil, la lune et les étoiles), le réchauffement climatique augmente la puissance des orages, des cyclones, des ouragans, la durée des sécheresses, la fréquence des inondations, des raz-de marée, dans des lieux et des latitudes inhabituels.

Néanmoins pour savoir très précisément quand nous sommes entrés dans cette période dramatique de l’histoire de l’humanité, décrite prophétiquement par Jésus-Christ, il est nécessaire de la recouper avec d’autres prophéties convergentes, de Daniel et de la Révélation. La conclusion de cette première partie est une introduction à plusieurs sections d’examens bibliques minutieux, en relation à cette période qui correspond à plusieurs évènements prophétiques et qui se terminera à la grande tribulation. Il y en a principalement quatre (Chacune de ces prophéties bibliques a fait l’objet d’un examen attentif):

- Une proclamation de paix et de sécurité mondiale avant cette période de destruction mondiale (1 Thessaloniciens 5:3).

- La chute et la destruction de Babylone la Grande (Révélation 14:8).

- L’attaque de Gog de Magog (Ézéchiel 38 et 39).

- La conclusion dramatique de la prophétie de Daniel sur le conflit des deux rois (Daniel 11:45 à 12:1).

- L'apparition actuelle du dernier roi, de la dernière puissance mondiale, mentionnée en Daniel 8:23-25.